Actualités
A l'eau pour les Matelots ! Début 2016, Stéphane HEUSSAFF, handinageur et membre du club Armor Kayak Douarnenez, avait contacté notre Président pour lui proposer que ...
Fleur de Lampaul vogue à la ... De retour du Nord de la Norvège à son port d'attache de Saint-Vaast-La-Hougue, Fleur de Lampaul y a subi courant juin, diverses opérations de ...
Opération bol de riz au lycée Des ... Une opération "Bol de riz" est une occasion de soutenir un projet par un geste simple de partage ! Au lieu du repas habituel de midi, les ...
Course solidaire pour les Matelots ... Après une campagne de sensibilisation et la recherche de parrains qui promettent un don par kilomètre parcouru le jour de la course, le projet ...
De la scène du Théâtre au pont du ... Du 17 au 24 février dernier à Nantes, l'association "Le Théâtrerit" a donné six représentations de la comédie policière " Le noir te va si ...
Carte de l'expédition 2017 À la découverte des richesses de la Méditerranée, ce sera l'expédition 2017 qui aura lieu du 03 au 23 août 2017 et qui partira de ...
Concert des "FOUS DE BASSAN" - Le ... Le 20 mai dernier en début de soirée, l'Association "LES FOUS DE BASSAN" donnait un concert de chants de marin à la Salle des Fêtes André ...
Les Matelots de la Vie à ... Invitée comme en 2016 par le Pôle attractivité et rayonnement de la ville, l'association Matelots de la Vie était ...
Invités à la manifestation LES ... A l'invitation de ses organisateurs, l'Association Matelots de la Vie était présente pour la première fois sur la ...
Retour sur l'Assemblée Générale Le 15 avril dernier s'est donc tenue l'Assemblée Générale ordinaire de notre association dans le respect des dispositions ...

Carnet de bord de l'expédition de Juillet 2016

Carnet de bord juillet 2016, expédition Matelots de la Vie, 10 ans déjà !

Revivez le carnet de bord des matelots de l'expédition de Juillet 2016
 MATELOTS DE LA VIE, 10 ANS DÉJA !  
Lisez une journée du carnet de bord en cliquant simplement sur la date.

     

  • Mardi 26 Juillet 2016

    Journée du 24 juillet 2016

    Aujourd’hui, nous nous sommes levés vers 8 heures pour prendre les douches et le petit déjeuner. Ce matin on a fait le ménage dans le bateau puis nous avons fini nos valises.

    Ensuite, un groupe est parti faire les boutiques et un autre groupe de matelots est resté au bateau. Ensuite nous avons mangé un bon couscous préparé par Méli, Louis et Loïc.

    L’après-midi, nous avons fait un atelier matelotage, nous avons appris à faire le nœud de chaise, le nœud constructeur et la pomme de touline.

    En fin d’après-midi, les encadrants nous on fait une surprise : ils nous ont emmené sur la plage boire l’apéro. On a aussi joué à la balle américaine et on a fait une pyramide humaine.

    On s’est bien amusés. En revenant, nous nous sommes baladés sur les remparts.

    Le soir Méli nous a préparé des hamburgers maison pour le dernier soir qui était délicieux, bien sûr !

    Les petits mots des matelots :

    Maëva : « Bonjour à tous, j’espère que vous vous êtes bien amusés à travers notre séjour. Gros bisous à tout le monde. »

    Alyssa : « Coucou tout le monde. Je voulais vous dire que j’ai passé une super expédition en espérant que se sera bien bientôt votre tour ! J’espère que vous vous êtes bien amusés avec les énigmes, les photos, carnets de bords et photos ! Je vous fais d’énormes bisous !! »

    Louis : « Coucou, l’expédition est déjà finie, elle a un goût de trop peu. Nous avons passé des superbes semaines avec un équipage génial. J’espère et je suis convaincu que vous pourrez, un été prochain, faire partie d’une expédition. Bonne continuation dans le jeu ! Bizzzzzz »

    Loïc : « Bonjour, j’espère que vous vous êtes bien amusés à suivre notre expédition car moi je me suis trop éclaté ! Un jour ce sera à vous, bon courage. »

    Lionel : « Bonjour à tous. L’expédition s’est bien passée, je me suis bien amusé. J’espère que vous pourrez la faire vous aussi. A plus ! »

    Djénaba : «Hello tout le monde, j’espère que tout ce que nous avons fait vous a plû. Je me suis super bien amusée. J’espère qu’un jour vous pourrez vivre l’expérience que nous avons vécue. C’est une expérience unique à refaire. Un peu triste de quitter le bateau mais toute les bonnes choses ont une fin. Merci à tous et bye. »

    Idrissa : « Yo tout le monde, j’espère que ça va bien. Sinon ceci était ma meilleure expédition et j’en suis fier. J’espère que vous vivrez la même expérience. ;) »

    Ce matin, on se réveille en face des remparts de Saint-Malo. On sent la fin de l'expédition approcher à grands pas. Tous les petits moments du quotidien qui passaient inaperçus, commencent à laisser un goût amer qui ressemble aux au revoir. Les rires, les farces, les monologues interminables, les énigmes, les moments difficiles, les corvées, les navigations trop agitées, les départs et arrivées de port en port, d'îles en villes, de plages en falaises... Tout cela était notre quotidien et on commence seulement à réaliser la chance que l'on a eu de vivre cela. En plus, Pierre arrive. On est trop content qu'il passe toute l'après-midi avec nous. Surtout que cet après-midi, il reste encore une rencontre à faire. Frédéric Champagne ! Il est un passionné de matelotage, comme Pierre. Il y voit une philosophie de vie et sait nous la transmettre. D'abord, sur le pont du bateau, on révise le célèbre et indispensable "nœud de chaise" puis on apprend le "nœud constrictor". Ensuite, une fois bien chaud, on se lance dans l'aventure de la confection d'une pomme de touline, en bas, assis, au calme. Au départ, on n'y croit pas tellement. C'est vraiment difficile ! Puis quelques matelots persistent et finissent par motiver tous les autres. Finalement, deux heures après, tout le monde réussit à la finir. Comme quoi, avec de la patience, du calme et de la persévérance, tout est possible ! Les matelots sont fièrs et ont bien mérité un petit goûter ! Maintenant, on va faire le tour des remparts. On s'arrête sur une plage avec une vue magnifique sur les îles, les remparts derrière nous, pour prendre un apéritif et jouer à "la balle au prisonnier". On s'amuse beaucoup dans ce cadre et ce climat idéal.

    Bon, c'est l'heure de rentrer manger ! Ce soir c'est hamburger maison ! Et après manger... Hé bien... Quand on se croisera, on vous racontera !

    Merci de nous avoir suivi durant cette expédition !

    Maintenant on laisse la place à l'expédition du mois d'Août qui promet d'être au moins aussi merveilleuse que la notre !

    Chloé, Clément, Elsa et Frédéric

  • Lundi 25 Juillet 2016

    Journée du 25 juillet 2016

    Aujourd’hui, nous nous sommes levés vers 8 heures puis nous avons pris le petit déjeuner et nous nous sommes préparés. Nous avons quitté l’Archipel de Chausey pour Saint-Malo. Arrivés à Saint-Malo, nous avons fait un mouillage en attendant que les écluses du port s’ouvrent. Pendant ce temps, il y avait un groupe qui pêchait (Louis a attrapé une sèche), deux autres groupes sont partis faire les magasins alors que Idrissa et Maëva, eux, sont montés en haut du mât sauf que Idrissa a eu un peu peur de monter. Les groupes qui étaient partis faire les boutiques sont revenus et les marins ont levé l’encre pour passer l’écluse et nous nous sommes amarrés au quai. Mais avant tout ça, ce matin, Clément avait le gage de sauter du bout du bateau. Il a sauté et Elsa voulait essayer donc elle a sauté à son tour. Nous sommes arrivés à Saint-Malo vers 23 heures et avons fait une soirée jeux de société.

    Lionel et Alyssa

     

    La nuit des matelots, sur le pont, a été quelque peu écourtée par l'humidité. Vers 4 heures du matin, tout le monde s'est réfugié dans sa banette. Mais ce fut pour eux, une nuit inoubliable.

    On s'est tous levé à 8 heures. Clément nous annonce qu'il va honorer son pari perdu à Rouen concernant l'équipe gagnante de la demie-finale de la coupe d'Europe de football. Il enfile une combinaison étanche puis se glisse au bout du bout dehors. Tout le monde l'encourage et compte à rebours avant qu'il ne saute en faisant une galipette aérienne.

    10 heures. On quitte les îles de Chausey en direction de notre dernière escale, Saint-Malo. Pour cette dernière navigation, on hisse toutes les voiles, dont la flèche qui n'avait pas été hissée depuis 4 ans. Le bateau a fière allure avec toutes ses voiles ! Les matelots montent dans l'annexe pour prendre le bateau en photos de l'extérieur. C'est l'occasion d'éprouver quelques sensations fortes de vitesse qui les amusent beaucoup.

    14 heures. Nous mouillons dans la baie de Saint-Malo. Louis pêche une très très grosse sèche qui essayait de nous asperger de son encre noire. L'ambiance est au top.

    Il est quand même temps de commencer à ranger le bateau pour pouvoir profiter à fond de notre dernière journée de demain. Une fois les équipes faîtes, tous les matelots s'activent pour vite terminer et pouvoir aller se ballader en ville et boire des verres au soleil.

    Maëva et Idrissa, qui eux sont restés au bateau, grimpent en haut du mât et profitent du paysage. Ils nous accueillent à notre retour avec les pistolets à eau chargés.

    Après un repas pris tous ensemble, on redémarre le bateau pour aller à quai dans le port de Saint-Malo.

    Les beaux remparts se dressent en face de la Fleur....

  • Dimanche 24 Juillet 2016

    Journée du 24 juillet 2016

    Aujourd’hui, nous nous sommes levés vers huit heures pour prendre notre douche puis notre petit déjeuner car on devait partir en navigation à neuf heures trente pour visiter les îles de Chausey avec un guide. Après une heure et demie de trajet, nous sommes arrivés vers l’île principale. Nous avons mangé sur le roof en mouillage et nous sommes partis pour la visite guidée.

    On a commencé par traverser les îles à marée basse et le guide Olivier nous a expliqué la faune et la flore de l’archipel de Chausey. On a pu observer plusieurs animaux, surtout des oiseaux comme les goélands, échassiers et des étriers.

    On a continué notre marche à pied puis on a goûté des cookies, des petits beurre et le gâteau aux noix de pécan que Idrissa nous a préparé. On s’est baigné. C’était bien mais un peu froid.

    Ensuite on a pêché et observé des animaux avec des épuisettes et Idrissa râlait beaucoup car il était petit et l’eau lui arrivait jusqu’au nombril alors que nous, elle nous arrivait au-dessus des genoux. On a vue des crabes, des bouquets (crevettes) et plusieurs sortes de poissons… Puis nous sommes repartis en annexe sur le bateau. Arrivé sur le bateau nous avons fait des jeux de cartes et nous avons mangé. Ce soir nous allons dormir à la belle étoile sur le roof et faire une partie de loup garou.

    Loïc et Maëva

    Ce matin notre départ de Granville à 9h30 est bercé par des chants religieux. C'est "le grand pardon". Une cérémonie qui consiste à demander pardon à Dieu pour que cesse de disparaître des marins en mer.

    Nous hissons les voiles en direction des Îles de Chausey avec à notre bord, Olivier Ribeyrolles, notre guide.

    Les îles de Chausey sont un groupement d'îles où ne vivent que 10 habitants à l'année mais elles accueillent de nombreux touristes (en été 1.700 personnes par jour). C'est un site géré par le conservatoire du littoral classé en reserve naturelle. Sa faune et sa flore sont donc d'une richesse incroyable.

    Nous arrivons au mouillage près de la grande île vers midi. Le temps de manger et nous voilà partis en maillot de bain sur l'île. Nous avons tous pris un carlet (sorte d'épuisette). En chemin, Olivier nous raconte l'histoire de l'île et de ses habitants, de la faune et la flore, des métiers et de ses spécificités. Nous marchons dans le sable, dans l'eau (jusqu'au genoux), entre les rochers... Le paysage est magnifique, le silence règne. Seuls les oiseaux se font entendre (et les matelots !). Le guide nous explique qu'il faut bien connaître l'île pour s'aventurer là où l'on passe car il y a des dangers. La marée monte très vite (plus de 10 mètres en moins de 2 heures) ; il peu y avoir du brouillard, il y a des sables mouvants... Nous le suivons donc à la trace, en file indienne. Après 2 heures de marche, nous posons nos affaires, prenons les carelets et partons dans les petites mares que la marée a laissées car ici, les poissons, crevettes, crabes et autres crustacés se cachent en attendant que la mer revienne. Les matelots sont fous de joie quand ils attrapent quelque chose. Nous mettons nos prises dans un aquarium en plastique pour les observer. Olivier nous explique beaucoup de choses à propos de tous ces fruits de mer, poissons et techniques de pêche.

    18 heures. Méli vient nous chercher en trois groupes avec l'annexe. L'équipe qui est de cuisine ce soir prend de l'avance et prépare du poisson avec un gratin Dauphinois et une bonne salade de fruits. On mange tôt car ce soir, on fait un loup garou spécial matelots (les personnages ont été modifiés et adaptés à l'équipage par les matelots) tous ensemble avant que les matelots s'endorment sur le pont du bateau, à la belle étoile !

  • Samedi 23 Juillet 2016

    Journée du 23 juillet 2016

    Ce matin, nous nous sommes divisés en 2 groupes, un qui est parti au marché, et l’autre à carrefour city.

    Nous avons acheté nos provisions (en légumes, en fruits, en pain…). Quand nous sommes allés au marché, nous nous sommes retrouvés pour acheter des légumes et des fruits dans un grand hall. Le marché extérieur était consacré aux produits divers et variés. Le marché du hall était grand, sur deux étages et les commerçants étaient gentils.

    Puis nous sommes rentrés au bateau pour préparer nos sandwichs.

    Nous avons pris 2 bus pour partir à Angon-Coutainville. Entre les deux bus nous avons mangés nos sandwichs en express.

    Arrivé sur la plage nous avons commencé à pêcher.  Nous avons retrouvé là-bas l’équipe de l’association d’APPRR (Association pour la pêche à pied respectueuse des ressources).

    Là-bas, nous avons pêché des palourdes, des bigorneaux, des amandes de mer en toute légalité. Nous avons appris qu’il fallait un creux dans le sable pour repérer les palourdes.

    Une journée intéressante et super pour découvrir les coquillages.

    Loïc et Idrissa

    Granville.

    7H30, Tout le monde debout ! Ce matin on va tous faire les courses.

    Une équipe au super marché et une équipe au marché. En effet, demain on part pour les îles de Chausey où il n'y a aucun magasin. Il faut tout prévoir. On est d'une efficacité redoutable. Vite, on retourne au bateau pour préparer notre pique-nique. Les ateliers se mettent en place et les sandwichs se retrouvent dans les sacs.

    12H30, on est dans le bus.

    13H15 à Coutance. On a 20 minutes pour manger.

    13H35, on prend un autre bus pour enfin arriver à Agoncoutainville à 14h. Là nous attendent des membres de l'association APP2R (Florient Bargat, Max et Fabienne Lecampion, Yann Renouf et Arlette Laplace-Dolonte).

    Ils nous font visiter leur musée de la pêche à pied respectueuse des ressources où l'on découvre les espèces que l'on peut trouver et les outils qui permettent de les pêcher.

    Ensuite nous partons vers la plage où la mer se retire rapidement, de plus en plus loin, jusqu'à ce qu'on ne puisse plus la voir. Nous commençons par observer un élevage d'huitre. Ensuite, Fabien nous donne une cuillère à soupe et nous partons à la pêche à la palourde.

    C'est pas facile car il faut repérer des crevasses ou des trous très particuliers et creuser. Si on a de la chance, on y trouvera une palourde qui doit faire plus de 4 cm pour qu'on puisse la ramasser. Si on est malchanceux comme certains et certaines (dont on ne citera pas le nom ! Esprit matelot oblige !). On ne trouvera que des coquillages... parfois très jolis !

    On marche lentement et longuement sur le sable, dans l'eau, sur des rochers, les yeux rivés sur le sol, sur ce gigantesque terrain qui, une heure auparavant, était recouvert par la mer. De temps en temps on entend quelqu'un crier de joie parce qu’il en a trouvé une.

    Nous nous dirigeons ensuite vers une pêcherie en bois tressé. Un gigantesque piège à poisson en forme de V, qui emprisonne les poissons quand la mer se retire.

    Enfin, on observera un élevage de moule.

    18h, il est l'heure de rentrer. Des membres de l'association nous raccompagnent en voiture jusqu'au bateau (Florient, Max, Fabienne et deux stagiaires : Ségolène Jambut et Morgane Poterie). On déguste notre butin tous ensemble. La palourde cru c'est super bon ! Puis on mange tous ensemble un poulet coco préparé par nos marins cuistots préférés !

    C'est l'occasion de clore cette journée de manière conviviale. On rigole beaucoup.

    Cette journée était placée sous le signe du partage intergénérationnel avec un thème inévitable, en bord de mer, quand on parle de respect de l'environnement.

    Merci l'APP2R et bravo les matelots !

  • Vendredi 22 Juillet 2016

    Journée du 22 juillet 2016

    Cette nuit, tous les matelots ont plus ou moins fait leur quart de nuit car certains se sont endormis.

    A l’aube, certains matelots ont vu des dauphins.

    Nous avons continué notre navigation jusqu’aux îles de Chausey, où nous avons ensuite fait un mouillage (on met l’ancre).

    Comme il y avait beaucoup de courant autour du bateau, nous sommes allés sur la plage pour nous baigner et nous amuser. Les matelots ont nagé avec des palmes et des tubas, ils ressemblaient à des pingouins.

    Nous avons aussi joué au volley, c’était amusant car on ne sait pas trop jouer.

    Ensuite nous sommes retournés au bateau pour manger un délicieux repas. Lorsque nous avons fini de manger, nous avons changé de lieu.

    Sur les rochers, nous avons vu un phoque qui se reposait, il avait l’air rassasié.

    En face se trouvait une île paradisiaque qui se découvre seulement à marée basse. Nous sommes allés dessus pour la découvrir, nous baigner et jouer. Loïc, Idrissa, Méli et Greg se sont déguisés avec des algues, on aurait dit des pirates.

    Vers 18 heures, nous sommes rentrés au bateau pour faire cap sur Granville.

    Louis et Lionel

    La lumière s'assombrie à bord du Fleur du Lampaul, une nuit mouvementée attend nos matelots...

    Chaque matelot a été placé par équipe de deux ou trois pour veiller à la bonne navigation pendant la nuit.

    Pendant les quarts, on barre le bateau, on note sa position sur une carte, on remplit le carnet de bord (propre au bateau), on est attentif aux autres bateaux ...tout en écoutant de la musique et en discutant. Le tout sous le regard bienveillant de la pleine lune !

    Ceux qui étaient éveillés à 8h ont eu la chance de voir des dauphins !

    Nous sommes arrivés à 10h30 aux îles de Chausey encore une fois sous le soleil. On avait envie de se baigner à côté du bateau mais comme le courant était fort on a pris l'annexe pour aller à la plage avec les masques, les tubas, le ballon de volley.... de quoi bien s'amuser !

    Puis nous sommes retournés à bord pour le déjeuner sur le pont avec tout l'équipage.

    Après un moment de repos et une belle bataille avec les pistolets à eau, on redémarre vers un autre mouillage magnifique. De là, on peut voir un phoque qui bronze sur une île en face du bateau et une plage de sable digne des plages des caraïbes. Les matelots retournent faire une petite baignade dans ce lieu idyllique avec les marins.

    Il faut ensuite regagner Granville le port où nous allons passer les deux prochaines nuits. On dîne à bord avant d'arriver vers 20h30.

    Ce soir les matelots vont se coucher tôt car la journée à été bien remplie et la nuit dernière un peu hachée !!

  • Jeudi 21 Juillet 2016

    Journée du 21 juillet 2016

    Aujourd’hui, nous nous sommes levés à 7 heures 30. Nous avons tous pris notre douche et notre petit déjeuner puis nous nous sommes préparés car on avait rendez-vous à la cité de la mer à 9 heures 30.

    Là-bas nous avons commencé à visiter un sous-marin. C’était super grand et trop joli.

    Ensuite nous sommes partis voir un immense aquarium et on a touché des roussettes, des raies et des turbos. On est ensuite parti visiter le Titanic c’était super !! On a vu les chambres, la cuisine… et des reportages de personnes.

    Après la visite, des matelots sont partis dans des structures gonflables quelques minutes. C’était drôle car il y avait beaucoup de chutes.

    Ensuite on est tous parti dans une attraction qui se nommait « On a marché sous la mer ». C’était bien, on a fait trois exercices : un dans le noir, un de communication, un de stabilité.

    Puis on est parti dans un faux sous-marin. On s’est tous cru dans un vrai car ça bougeait.

    Quand on est sorti, les personnes qui s’occupaient du jeu nous ont présenté un film avec nous dedans pendant notre parcours. On a bien rigolé. On est revenu au bateau pour manger le repas que Thomas nous avait fait : boulettes de viandes avec une sauce tomate, des patates avec des échalotes, une salade de poulet poivrons et une rillette de maquereau-sardine.

    L’après-midi des personnes nous ont amené en voiture voir le CROSS Jobourg, centre régional opérationnel de sauvetage et de surveillance. Un officier nous a accueilli et nous a expliqué comment cela se passait. Il a commencé par nous présenter un diaporama puis il nous a montré leur salle de surveillance avec plein d’ordinateurs.

    On a pris le goûter sur la terrasse du CROSS avec un joli paysage !

    On est rentré au bateau en voiture puis on a joué à des jeux de cartes et on a préparé le repas.

    Ce soir, nous partons en navigation pour Granville nous allons faire des quarts de nuit. C'est-à-dire que chacun d’entre nous, à tour de rôle, nous allons nous réveiller pour surveiller le bateau, la navigation, le vent, etc. durant toute la nuit.

    Bonne soirée !!

    Djénaba et Maëva

    Aujourd'hui le programme est chargé. Ce matin nous allons visiter la cité de la mer, qui est juste en face du port.

    Après avoir pris le petit déjeuner tous ensemble pour une fois (car d'habitude certains ont plus de mal que d'autres à se lever... nous ne citerons personne !), on saute dans l'annexe à 9 heures et Méli nous emmène en 2 groupes au musée. C'est plutôt insolite d'aller au musée en zodiac !

    Là bas, on y visite un sous-marin nucléaire nommé "le redoutable" qui fait 128 mètres de long. Il y a des tuyaux, des manivelles, des portes blindées partout. On se croirait dans un film de science fiction.

    Les matelots sont impressionnés par les cabines de l'équipage qui leurs semblent bien plus confortables que les leurs.

    Puis on visite l'aquarium. On y découvre tout type de poissons magnifiques. Il y a un bassin où l'on peut caresser les poissons, surtout des roussettes qui ressemblent à de petits requins et des raies. C'est rigolo, la raie est gluante !

    Enfin pour finir on va voir une attraction qui propose une visite virtuelle des fonds abyssaux, tout au long des différents sas que l'on traverse et dans le sous marin, une caméra nous filme sans qu'on le sache. À la fin de l'animation, on se retrouve à voir un film dans lequel nous sommes les héros au côté du capitaine Glass !!! C'était génial !

    À midi, nous retournons sur la Fleur (toujours en bateau) où un délicieux repas préparé par Thomas nous attend.

    Le temps passe vite. On débarrasse le déjeuner, on joue aux cartes et à 14 heures, des bénévoles du Rotary Cherbourg (Philippe Lanièce, Marie Christine Coze, Vincent Gehu et Xavier Riat) viennent nous chercher pour nous accompagner visiter le Cross Jobourg. (Centre régional Opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer).

    Sur la route on fait une petite halte pour admirer le paysage car on est en avances ! On découvre le plus petit port de France, le port racine.

    Arrivés là-bas, Philippe Bricquer, le directeur adjoint du Cross Jobourg, nous accueille et nous explique les missions du Cross avec un diaporama illustré. Ces explications sont ludiques car il nous pose des questions pour nous faire réfléchir aux différents problèmes que les bateaux où les personnes pratiquant des activités nautiques peuvent rencontrer en mer.

    On visite ensuite la passerelle où se trouvent les officiers qui surveillent en continu le passage des bateaux et ceux qui coordonnent les équipes de sauvetage. On assiste d'ailleurs à une opération.

    Ensuite on goûte sur la terrasse du Cross (qui à un point de vue presque 360° sur la mer) avant de repartir au bateau.

    Au dîner, on s'organise pour la nuit car on va faire notre première nav de nuit. Décollage à 22 heures pour 12 heures de navigation, cap sur les îles Chausey ! Grégoire nous montre la carte et nous donne les instructions.

    Chacun va faire des quarts de nuit, c'est à dire, une plage horaire où il devra s'occuper du bateau. On vous racontera la suite demain!

  • Mercredi 20 Juillet 2016

    Journée du 20 juillet 2016

    Ce matin, nous nous sommes levés vers 8 heures. Nous avons pris notre petit déjeuner et notre douche.

    Ensuite,  Méli, Maëva, Lionel et Idrissa sont partis voir le chantier naval, voir Gilles et Sylvie, faire les courses puis ils sont allés voir les bateaux de pêche qui rentraient pour vendre leurs poissons.

    Elsa, Djenaba et Alyssa sont allées acheter de la colle forte pour finir le collage des nœuds que l’on a fait avec Claude à Fécamp. Louis et Loïc nous ont préparé des galettes et des crêpes.

    C’était délicieux !!

    Ensuite nous sommes partis en navigation pour Cherbourg ! Puis on a posé la canne à pêche sur le bord du bateau et Louis a pêché un gros maquereau.

    Au goûter nous avons mangé des crêpes au Nutella ♥

    Puis le soir, c’était l’anniversaire de Maëva. Méli avait préparé un bon gâteau au chocolat. Maëva a soufflé ses bougies ! Ensuite elle a ouvert ses cadeaux.

    Vers 22 heures 30, Thomas nous a joué de l’accordéon. On s’est fait des blagues puis on a tous louché par rapport à l’histoire de Thomas car il nous a raconté qu’un jour en Norvège il s’était coupé et il est allé aux urgences pour se faire des points de suture sauf que le médecin avait un énorme strabisme.

    Puis nous sommes allés nous coucher car demain nous nous levons à 7 heures 30.

    Bonne nuit !!

    Maëva – Alyssa

    Ce matin, nous nous sommes levés à 8 heures car nous avions prévu d'aller mouiller dans un endroit où nous pourrions nous baigner du bateau, manger sur le pont et même faire une simulation d'évacuation du bateau. Mais finalement, comme le temps n'était pas si beau que prévu, nous sommes finalement restés au port.

    Certains ont fait quelques courses, d'autres se sont simplement promenés ou ont pris leur douche. Le temps de cuisiner des galettes de blé noir, des crêpes et de les manger... nous voilà partis vers 13 heures. Nous faisons un dernier cri "matelots de la viiiiiiiiiie" en faisant un signe de la main à Gilles pour le remercier de son accueil et lui dire au revoir.

    Le vent et les courants sont avec nous et nous permettent de naviguer à la voile. La mer est assez agitée et plus l'heure tourne et plus l'équipage est de plus en plus nombreux à s'allonger sur les canapés et le roof. Nous réussirons à attraper un maquereau avec un lancer à la traine.

    Nous avons cuisiné dans une cuisine qui balançait de droite à gauche. C'était drôle de voir tout le monde se tenir, se déséquilibrer, se rattraper au dernier moment à ce qu'on pouvait.

    Et finalement, vers 21 heures, on arrive au port de Cherbourg. On a fini de manger. Maëva et Alyssa se mettent sur l'ordinateur pour écrire le carnet de bord pendant que nous finissons d'écrire sa carte et d'allumer les bougies de son gâteau car, oui, c'est son anniversaire.

    Les matelots lui ont offert des cadeaux et on a fini la soirée en rigolant, avec Thomas à l'accordéon.

    Une journée sur la mer. Rien de tel pour reposer nos matelots. Demain, ils repartiront à la découverte de la vie Normande, en direct de Cherbourg, pour vous !

  • Mardi 19 Juillet 2016

    Journée du 19 juillet 2016

    Aujourd’hui, nous nous sommes levés tôt afin de préparer les menus de la semaine.

    Ensuite Gilles, le propriétaire du bateau, nous a fait une surprise : il nous a emmené faire du catamaran.

    Après avoir enfilé nos combinaisons, un moniteur nous a appris le fonctionnement des bateaux, puis nous sommes partis en mer. Il y avait deux bateaux : un avec les filles et l’autre avec les garçons ; nous avons fait la course et avons fait un jeu de balle.

    C’était amusant, tous les matelots ont passé une superbe matinée sur la mer.

    Après avoir déjeuné, tout le monde s’est reposé avant de délibérer sur vos dessins. Les dessins étaient tous très beaux, et le choix fut compliqué.

    Ensuite nous nous sommes préparés à aller au chantier naval avec Gilles. Gilles nous a fait la visite et nous a expliqué comment on rénovait les bateaux.

    Nous avons vu de nombreux bateaux en construction ou en rénovation. Il nous a aussi parlé de la Fleur de Lampaul, qu’il a lui-même rénové.

    C’était une visite intéressante.

    En fin d’après-midi, nous avons eu du temps libre pour faire les boutiques ou manger des friandises.

    Louis et Djenaba

    Il fait toujours aussi beau aujourd'hui ! C'est tellement agréable !

    Aller, petit déjeuner à 8 heures.

    9 heures. On fait les menus de la semaine et la liste de course.

    10 heures. On part faire une initiation au catamaran. Quatre personnes par catamaran. Un à la direction, un à la grand-voile et un de chaque côté du foc. Après un brief clair et précis du moniteur, nos matelots sont partis, dans des conditions météorologiques idéales, dans un cadre merveilleux, portés par le vent, comme des poissons dans l'eau.

    12 heures 30. Les matelots sont épuisés et se restaurent dans leur "Fleur de Lampaul".

    14 heures. Petite sieste.

    15 heures. On passe à la sélection des trois plus beaux dessins des hôpitaux de France ! La sélection est très difficile. Il y a beaucoup d'animation dans le bateau. Les matelots débattent et analysent chaque dessin pour en retirer ce qu'il y a de plus beau, pour eux, en eux.

    16 heures. On a rendez-vous avec Gilles Auger pour visiter son chantier naval qui restaure de gros, vieux et beaux bateaux. C'est ici qu'a été restauré le "Fleur de Lampaul". Gilles nous présente les différents professionnels qui travaillent dans ce chantier: Charpentiers, forgerons, tourneur-fraiseur... On les regarde travailler. On pose des questions, dans une atmosphère qui sent bon le bois mais qui est bruyante. Les matelots connaissent déjà pas mal de choses. Il nous parle du "Marité" qui partait aux terres neuves pécher la morue et évoque le port de Fécamp ; on parle du bois utilisé pour fabriquer un bateau (d'où vient-il, pourquoi ce bois...). Il nous montre un bateau qui à coulé car il s'était approché trop près des rochers et qu'il a récupéré pour le réparer...

    17 heures. On rentre goûter.

    18 heures. On va faire un tour en ville pour acheter quelques souvenirs.

    19 heures. Les ateliers carnet de bord et cuisine sont terminés. C'est l'heure de la douche.

    20 heures. On mange et après manger, on verra si on a envie de faire un dernier jeu ensemble avant de se coucher.

  • Lundi 18 Juillet 2016

    Journée du 18 juillet 2016

    Aujourd’hui nous nous sommes levés à 7 heures 30. Nous avons pris le déjeuner, fait nos toilettes et certains ont pris leurs douches. Ensuite nous avons tous donné notre linge sale pour que les marins s’organisent pour la lessive. Ensuite, on avait rendez-vous à 10 heures pour prendre un bateau amphibie, c’est-à-dire qu’il est sur des roues. On est arrivé sur l’île de Tatihou. C’était super joli !!

    Le biologiste Frédérik nous a accueilli et nous a fait visiter son laboratoire. Dedans on a vu des poissons turbo, des sèches et nous avons touché des roussettes. Il nous a aussi présenté des pyrocystis : la nuit quand elle est en mouvement elle s’illumine.

    Ensuite nous avons mangé sur la plage et nous nous sommes baignés. L’eau était trop belle mais froide. Pendant l’après-midi, Mathilde nous a fait construire des petits bateaux en polystyrène. Peu de temps après, nous sommes revenus en bateau amphibie. C’était drôle en plus : c’était marée basse donc on voyait des cultures d’huîtres. Nous avons pris nos douches car on était plein de sable et le propriétaire du bateau nous a invité à manger une paëlla.

    Maëva - Loïc

    8 heures. Pas un bruit dans le bateau. Ça bouge peu. On a tous (sauf Clément) le souvenir du bruit de la chaîne qui s'est déroulée dans la nuit, quand le bateau est arrivé en face du port de St- Vaast. En effet, nous sommes arrivé vers 3 heures du matin et nous avons jeté l'encre en attendant que le port ouvre ses portes. Au réveil, nous sommes tous arrivés un par un sur le pont et avons savouré un merveilleux paysage en prenant notre petit déjeuner. La mer est très calme. Elle ressemble au mercure. Quelques bateaux de pêche passent. La côte nous présente ses villages, ses collines et son port. A tribord, il y a une île bordée de roches où culminent des sortes de vieilles et grandes maisons. Le ciel est bleu, pas un nuage à l'horizon. On entend le bruit du clapotis de l'eau sur la coque, les oiseaux crier et le baillement des matelots au réveil. La journée commence bien !

    9 heures. On entre au port. On file prendre une douche et préparer les piques nique car Sylvie, la directrice de l'île de Tatihou, nous a réservé des places sur le véhicule amphibie à 10 heures.

    10 heures. Le véhicule a des roues mais c'est un bateau. Et comme la marrée est haute, c'est en flottant que l'on se rend sur l'île. Arrivés là bas, Sylvie nous acceuille avec Frédérik et Mathilde. Frédérik va nous guider toute la matinée pour nous montrer son laboratoire. On peut y observer des poissons Turbo (un poisson plat dont l'œil droit migre du coté gauche pendant sa croissance), des seiches (qui allongent une sorte de grande langue pour attraper leur proie tel un caméléon), des petites roussettes (sortes de petits requins qui restent immobiles même quand on les prend dans nos mains)... pour finalement se retrouver dans une sorte de salle de travaux pratiques de biologie. Des tables blanches et carrelées avec des microscopes dessus, nous attendent. Nous y observons du phytoplancton pour comprendre ses particularités. Notamment, sa faculté bioluminescante. Nous entrons ensuite dans une salle où il fait tout noir ; c'est alors que nous pouvons observer que celui-ci s'illumine dans l'eau en mouvement. Un doux rêve naît alors a nos esprits... L'image merveilleuse d'une navigation de nuit, acompagnée de dauphins et de phytoplancton incandessant.

    12 heures. C'est l'heure de manger, direction la plage ! Il fait très beau, la température est idéale pour se baigner. L'eau est transparente... Bien qu'un peu froide au premier abord ! Pourtant, tout le monde finit dans l'eau et s'amuse bien. On mange, on bronze, on s'amuse, c'est génial !

    14 heures. C'est Mathilde qui prend la relève. Nous nous atablons afin de concevoir une réplique de bisquine nommée "l'ami pierre". Les matelots assemblent des tranches de polystyrène qui donnerons la forme grossiere d'une coque de bisquine puis ils ont pu la poncer au papier de verre pour la finition. Une fois le coque sculpté, les matelots essayent leurs bateaux sur l'eau. Résultat : ça flotte et c'est stable !

    17 heures. On reprend le véhicule amphibie mais cette fois, la mer est basse. On va donc rouler sur un chemin en slalomant entre les parcs à huîtres.

    18 heures 30. Gilles Auger (propriétaire du Fleur de Lampaul et du chantier naval de St Vaast) et quelques membres de son association nous invitent à un barbecue dans un joli coin de nature, au bord d'un étang. Certains feront un petit tour de barque, d'autres s'occuperont du barbecue, pendant que les matelots et les marins échangent leurs expériences et connaissances autour d'un bon repas.

    22 heures. Tout le monde est au lit. Une nuit bien méritée bercée par quelques vagues et le cri lointain des mouettes qui semblent rire de joie, à l'image de cette belle journée.

  • Dimanche 17 Juillet 2016

    Journée du 17 juillet 2016

    Aujourd’hui, on s’est levé à huit heures pour prendre notre douche et prendre le petit déjeuner avec la troupe Créa qui nous a apporté des viennoiseries. C’était trop bon. Cela changeait du déjeuner habituel !!

    Ensuite nous sommes allés au marché pour acheter des souvenirs et pour demander aux commerçants d’être filmés pour les vidéos surprises car c’est l’anniversaire de Laurent. Ils ont tous joué le jeu en parlant et en chantant bon anniversaire. C’était très gentil de leur part.

    Ensuite nous avons quitté le port de Caen et nous avons mangé sur le roof. Puis nous avons pris le zodiac pour aller à la plage. Aujourd’hui c’était la marée basse donc il y avait de la vase. C’était drôle car on s’enfonçait, et on tombait de temps en temps. Maëva et Idrissa se sont pris pour des aventuriers puis ont pêché avec Chloé et Clément. Pendant ce temps-là les autres ont joué au foot, aux cartes et aux batailles d’eau puis nous sommes rentrés. Et on est parti en navigation pour ST VAAST. Ce soir, on fête l’anniversaire de Laurent. Louis et Alyssa lui ont préparé un crumble.

    Ce soir nous allons tous montrer les vidéos à Laurent, on espère qu’il sera touché.

    Nous allons aussi faire une navigation de nuit ; nous allons être en mouillage, c'est-à-dire que nous allons poser l’encre en pleine mer. Nous sommes pressés car nous n’avons jamais fait ça !! On arrivera à St-Vaast aux alentours de deux heures.

    Maëva et Lionel

    Aujourd'hui c'est journée navigation, direction St Vaast. Le départ était initialement prévu à 10 heures, mais en raison de problèmes techniques liés au passage des écluses, le départ à été reporté à midi.

    Après un petit dejeuner en compagnie de Florence et Didier de la compagnie CREA (qui nous ont très gentiment offert les croissants) les enfants ont donc eu le temps d'aller faire le marché du dimanche matin qui était face au bateau... Et en même temps de réaliser une petite vidéo surprise pour Laurent, notre super cameraman, qui fêtait ses 40 ans aujourd'hui !!

    Ça a été aussi l'occasion de distribuer quelques flyers aux commerçants, d'expliquer le but de notre expédition et de l'association.

    À midi, on décolle, mais il faut repasser par plusieurs écluses sur le canal de Caen avant le retrouver la mer.

    Un déjeuner sur le pont s'organise ; aujourd'hui c'est Louis et Alyssia qui font la cuisine. Ensuite, comme on avait quelques heures à attendre pour passer la dernière écluse et que la plage n'est pas loin Mélie nous emmène en annexe dans un petit port à côté de la plage.

    Avec le soleil et la chaleur, on avait tous envie d'aller se baigner mais surprise ! la mer est basse... Et plus propice à une partie de pêche à pied qu'à une baignade. Alors on se met à ramasser des moules et des coques, mais comme certains ont un peu peur de la vase, des crabes des algues, on se sépare en deux groupes : un qui continue la pêche, l'autre qui va sur le sable faire des jeux de cartes du foot et finir de monter la vidéo.

    On se retrouve tous pour le goûter et rigoler avant de repartir au bateau et filer en mer.

    On prépare un bon repas pour l'anniversaire de Laurent puis les matelots font semblant d'aller se coucher pour faire ensuite la surprise de la vidéo à Laurent.

    Pour bien finir cette journée les encadrants se retrouvent tous sur le pont pour une petite réunion avec un magnifique coucher de soleil sur la mer.

    Il est maintenant temps d'aller faire de beaux rêves....

  • Samedi 16 Juillet 2016

    Journée du 16 juillet 2016

    Ce fut un matin fort en émotions : Pierre a débarqué, mais nous l'attendrons à St-Malo. Ne vous inquiétez pas, il va bien !

    Après le petit-déjeuner, certains matelots ont fait l'inventaire et rangé la nourriture présente dans le bateau, pendant que d'autres nettoyaient le pont. Ensuite nous avons tous fait nos sandwichs avant de déjeuner avec des circaciens et des artistes.

    Dans l'après-midi, nous avons regardé un spectacle,dans un bus, sur le tri des déchets et la pollution. C'était amusant car nous avons voyagé dans l'espace ; les déchets parlaient et le personnage était fou. Le bus était customisé, repeint et il était réaménagé en scène. Il était assez beau ! Ensuite les circaciens nous ont initiés au cirque. Nous avons essayé le diabolo, les assiettes chinoises, les cerceaux... et nous avons fait deux pyramides humaines. Après, les circaciens nous ont fait un spectacle sur le bateau. Il y avait du funambulisme, de l'acrobatie aérienne et de l'acroyoga. Tout le monde a passé une après-midi géniale.

    Idrissa & Louis :)

    Réveil à 8h30 pour tout le monde ce matin sous un soleil radieux... Pour l'instant le temps est avec nous !

    Ce matin, Pierre rentre chez lui. Nous lui disons tous au-revoir en espérant le revoir pour la fin de l'expédition à Saint-Malo.

    Ensuite la matinée s'organise autour des taches quotidiennes, ménage, préparation de pique nique, des menus pour les prochains jour, ateliers entretien du bateau avec les marins, petite partie de volley à côté du bateau.

    La compagnie CREA vient nous rejoindre dans la matinée pour installer leur bus qui sert aussi de scène itinérante devant le bateau.

    Après un pique nique en leur compagnie et les présentations faites, nous les laissons se préparer pour leur spectacle avant de les retrouver à 15 heures au bus.

    Et c'est parti pour un voyage dans l'espace à l’intérieur de ce bus qui nous fait voyager et réfléchir autour du thème du développement durable et notamment sur le tri des déchets. Tout le monde a apprécié le spectacle qui était ludique et drôle, mélangeant théâtre, vidéo, marionnettes...

    Puis les matelots ont droit à un atelier autour du cirque : jonglage, pyramide humaines, acrobaties, diabolo, cerceau, bolas... Tout le monde s'amuse.

    Enfin pour clôturer l'après-midi avec l'association, deux circassiens nous font un spectacle aérien sur le bateau avec la slake line tendue entre les 2 mâts du bateau, le tissu aérien accroché à la place de la trinquette et finissent par du Yoga acrobatique. Ça a été un moment magique aussi bien pour nous que pour les artistes qui n'avaient jamais fait de spectacle sur un bateau.

    La journée se termine par un bon repas dans la bonne humeur puis une réunion pour les encadrants et un jeu pour les matelots.

  • Vendredi 15 Juillet 2016

    Journée du 15 juillet 2016

    Aujourd'hui nous nous sommes levés vers 8 heures pour rejoindre Pascal car on avait rendez-vous avec lui vers 10 heures pour visiter des ruches. On est parti en petit groupe dans des voitures ; une fois arrivés là-bas, nous avons fait deux groupes de matelots. Le premier groupe est parti voir les ruches et l'autre jouait au foot et vice-versa. On a appris énormément de choses sur les abeilles comme utiliser un enfumoir qui sert à prévenir les abeilles de notre entrée, que les reines doivent pondre environ 2.000 œufs par jour, qu'il y a à peu près 30.000 abeilles dans une ruches, que dans une ruche les abeilles vivent en bas et font le miel en haut, etc. Pour rentrer dans l'enclos, nous avons mis des combinaisons pour ne pas se faire piquer. Bref, on ressemblait à des astronautes. Laurent a interviewé Pascal puis Alyssa car elle était très intéressée.

    Pascal nous a présenté des produits fabriqués par les abeilles. On en a goûté et certains trouvaient la nourriture bonne, d'autres non.

    Ensuite il nous a offert le repas. On a goûté les spécialités de Caen : la Teurgoule et les tripes à la mode de Caen. Il nous a emmené au Jardin des Plantes. On a vu des plantes à sentir, à toucher, carnivores et un hôtel à insectes. Pascal nous a aussi offert le goûter que l'on a dégusté assis au soleil.

    Quand nous sommes rentrés, une partie des matelots a joué à des jeux de société, d'autres ont fait un tour sur l'annexe et nous, nous sommes restées faire le carnet de bord.

    Et ce soir, c'est pizza !!!

    Maëva – Alyssa - ( Djénaba) +6+

    10 heures. Pascal Cazin, Président de l'association "les petits carré de Caen" vient nous chercher avec ses collègues : Henri Roussel (apiculteur), Sylva Cazin et Françoise Dubreuil (sans qui on n’aurait pas mangé si bien !) puis Dominique Allais, Laurent Delisle et Xavier Lecontour (nos chauffeurs et acompagnateurs). En voiture pour la découverte du monde des abeilles et "l'apithérapie".

    On se met en petits groupes, on enfile une combinaison qui nous protègera des piqûres d'abeilles (au cas où) et on entre dans le rucher. On mesure chacun de nos gestes, il ne faut pas affoler les abeilles. On ouvre la ruche et on découvre, étage par étage, leur maison et ce qu'ils y font. Pendant ce temps, l'autre groupe joue au foot et se restaure. Puis, on se pose dans une petite salle dans laquelle Pascal nous apprend le rôle des différents composants de la ruche produit par les abeilles (le miel, la propolis, la cire, la gelée royale, le polen et le venin). Nous aprenons aussi que chacun de ses composants a des vertus médicinales qui font l'objet de recherche scientifique. Les matelots comprennent, à l'image de la permaculture, l'importance du respect de l'interaction entre les plantes, les abeilles et les êtres humains.

    Pascal est passionant et parvient facilement à attirer la curiosité des matelots. Ce qui donne à la qualité de cette matinée une saveur inoubliable.

    Les collègues de Pascal ont préparé un repas aux couleurs de la Normandie (tripes à la mode de Caen, teurgoul...) que l'on a partagé avec les enfants du centre de loisirs voisin.

    Une fois bien restaurés, on repart, mais cette fois-ci, en direction du jardin botanique. Marie, nous fait visiter le jardin de manière ludique. Elle nous montre un hôtel à insectes, une installation pour les hérissons ; elle nous fait toucher, sentir des plantes étranges... Les matelots font le lien avec la permaculture et les abeilles. L'animatrice est étonnée de l'étendue de leurs connaissances.

    Après cette journée bien chargée, on mange puis on regarde ensemble la dernière pastille vidéo de Laurent. Ensuite, Pierre nous annonce qu'il partira demain et nous retrouvera à Saint-Malo le 26 Juillet. Mais ne vous inquiétez pas, il va bien.

  • Jeudi 14 Juillet 2016

    Journée du 14 juillet 2016

    Aujourd’hui, nous nous sommes levés très tôt, environ 6h30-7h car nous avons quitté Fécamp vers 8h30 pour rejoindre Caen. Nous avons fait 8 heures de bateau. Pendant la navigation nous avons passé un barrage ; quelques personnes étaient un peu malades et fatiguées et ceux qui se sentaient bien ont aidé les marins. Nous sommes entrés dans un canal pour arriver à Caen. Apres avoir passé le canal et terminé de naviguer, des personnes viendront nous guider pour mieux connaître la ville et une des personnes nous accompagnera ce soir pour aller au feu d’Artifice, pour fêter le 14 Juillet. Lors de cette navigation, Lionel et Louis ont effectué des mimes pour les enfants des hôpitaux. Et nous avons fait une chaine de massage qui était drôle. Et pendant que le bateau bougeait, quelques personnes ont fait des chutes comme Djénaba etc.….? ? mais sans blessure.

    Djénaba & Lionel

    vAujourd'hui on lève les voiles dès le matin, direction Caen. Les matelots sont réveillés dès 7 heures pour se préparer et préparer le bateau avant la navigation. On va en mer, alors il faut tout ranger à sa place car ça peut remuer un peu.

    Tout le monde est sur le pont pour le départ. Les matelots, qui maintenant commencent à bien connaître les manœuvres à effectuer à bord pour le départ (remonter les pare battages, lover les cordes, ...), aident les marins.

    Et c'est parti ! Bye bye Fécamp ! A nous la mer ! Une fois sortis du port, les manœuvres reprennent. On hisse les voiles. On commence par la grand-voile, puis le foc, la trinquette, et enfin l'artimon.

    Comme il fait un peu frais, que tout le monde s'est levé tôt et que certains ont un peu le mal de mer, tout le monde fait la sieste sur le pont, emmitouflé dans les couvertures et les vestes de quart.

    On en profite aussi pour discuter, apprendre des chansons, regarder le paysage.

    Après un déjeuner sur le pont qui requinque tout le monde, l'après-midi continue dans la tranquillité. Chacun vit à bord à son rythme.

    Louis et Lionel se déguisent pour mettre en scène le personnage qui devra être deviné par les hôpitaux participants. C'est l'occasion d'une bonne rigolade.

    On arrive à Ouistreham vers 15h, où déjà nous accueillent Pascal, président de l'association "les petits carrés de Caen" et Hervé de Kiwanis. On passe l'écluse puis nous arrivons en plein centre-ville de Caen, au bassin St Pierre. Nous avons pris un apéro avec des amis des marins puis nous avons eu la visite de Lucas (matelot août 2016) qui a eu la chance de découvrir le Fleur de Lampaul en avant-première. Nous mangeons sur le pont du bateau. Ce soir, Pascal nous guidera jusqu'au feu d'artifice de Caen et demain... Eh bien, vous saurez demain !

  • Mercredi 13 Juillet 2016

    Journée du 13 juillet 2016

    Ce matin après avoir petit-déjeuné, nous sommes partis au musée et avons rencontré Claude qui nous a guidés. Elle nous a appris qu’un peintre était parti sur un bateau pour peindre et raconter le travail des pêcheurs dans les Terres Neuves. Dans le musée, il y avait plusieurs tableaux qui montraient les étapes de la pêche des cabillauds ; comme par exemple un tableau montrant les piqueurs (ils trient les bons des mauvais poissons) ou montrant les ramendeurs (ils réparent les filets). Il y avait aussi des céramiques et un petit film sur la pêche… Beaucoup ont trouvé inhumain le fait qu’avant de remettre les gros poissons dans l’eau, on leur coupait la queue alors qu’ils pouvaient couper le bout.

    Ce midi, les marins ont préparé moules-frites aux matelots. C’était délicieux.

    Cet après-midi, nous avons cherché, avec Claude, des galets qui possédaient des cristaux. Ces galets sont des silex, on peut faire du feu avec. Lionel était content d’en avoir trouvé un ! Claude nous a appris cinq nœuds de marin différents (nœud de huit, nœud plat, nœud de chaise, demi-nœud et nœud de plein poing). Ensuite nous avons visité une ancienne saurisserie (c’est un lieu où l’on faisait sécher le hareng en le fumant).

    Ce soir à Fécamp, il y a un grand rassemblement de moto sur le quai. Il va y avoir beaucoup de bruit cette nuit.

    Idrissa et Louis

    8h30, tout le monde est levé. Ce matin on a rendez-vous avec Claude, une animatrice du service patrimoine culturel de la ville de Fécamp. Claude partage ses connaissances avec les matelots tout au long de cette journée. On visite alors l'annexe du musée des terres neuvas et de la pêche pour découvrir une exposition de peinture aussi vivante qu'intéressante. En effet, le peintre a réussi à peindre ses toiles à bord d'un chalutier en pleine mer, au large des "terres neuves", dans des conditions difficiles (froids, vagues, espace restreint...), ce qui est déjà une belle performance. De plus, il réussit à transmettre, avec une attention toute particulière sur les postures des marins, la difficulté de leur travail. Nous avons ensuite visionné un film des années 50 où l'on peut voir un résumé d'un voyage aller retour Fécamp - Terres Neuves avec tout les moments de la vie quotidienne de ces marins.

    Après s'être nourris de cette culture Fécampoise, nous avons visité un bateau, la "tante fine", qui a une trés belle histoire puis nous sommes retournés à bord du Fleur de Lampaul pour manger des "moules frites". Tout le monde se régale.

    Mais c'est pas terminé. Cet après midi, on retourne vers Claude qui, cette fois, va expliquer aux matelots d'où venaient les galets de la plage et pourquoi ils sont précieux (il existe même une loi qui interdit le ramassage de ces galets).

    Ils ont découvert la statue "l'attente" et compris son symbole (une femme regardant au large en attendant le retour des marins). Ils ont appris à faire quelques noeuds marins puis ont visité une boucannerie. C'est une saurisserie (et non pas une ceriserie!) dans laquelle étaient fumés les harengs pour les conserver. Nous étions impressionnés par la quantité de poissons brassée dans ce port, par la hauteur des cheminées dans lesquelles les femmes grimpaient pour y accrocher les poissons puis par l'image de l'ambiance de la ville à cette époque avec cette fumée constante, jour et nuit, ses odeurs, ses visages d'enfants usés (ils commençaient à travailler en mer dès 11 ans).

    Cette journée sur le thème de la pêche à Fécamp nous a affamés et c'est Alyssa qui, ce soir, nous concocte une de ces recettes qui a ravi les papilles de tout l'équipage : escalope de dinde aux pommes avec sa sauce au cidre !

  • Mardi 12 Juillet 2016

    Journée du 12 juillet 2016

    Aujourd’hui, nous nous sommes levés tôt, pour nous préparer car deux surprises nous attendaient une l’après-midi et l’autre le soir. On a préparé nos affaires sales pour les amener à la laverie. Ensuite nous avons eu quartier libre pendant 1 heure pour nous acheter des souvenirs. Après nous avons mangé des carottes avec des pommes de terres et du jambon, puis à la fin du repas on devait se dépêcher pour prendre le bus que nous avons loupé. Heureusement que le prochain était 15 min après, avec ce bus nous nous sommes rendus à un parc d’accrobranche (Woody Park) où il y avait deux parcours, l’un était avec des tyroliennes et l’autre avec des obstacles à passer, nous sommes partis dans un filet avec une piscine à balles et nous nous sommes faits « virer comme jamais » mais gentiment parce que ce n’était pas dans notre forfait. Les matelots se sont bien amusés malgré quelques personnes ne veuillent pas le faire. Tout l’équipage rentre rapidement car il fallait déplacer le bateau. Pierre et Idrissa préparent le repas de ce soir et les autres plient le linge propre et ce soir la deuxième surprise nous attend.

    Loïc & Djénaba

    Réveil sous le soleil au port de Fécamp placé sous le signe du loisirs. Depuis le premier jour arrivés sur le bateau, nos matelots n'avaient pas encore lavé leur linge. C'est donc ce matin que la première lessive est prévue. Celle-ci à été attendue avec impatience pour certains matelots. Ayant un peu de temps de prévu ce matin pour découvrir la ville, les matelots en profitent pour sortir du bateau et faire des achats de cartes postales et de souvenirs pour leur famille.

    Après avoir établi le planning des repas au début de l'expédition, c'est Idrissa et Pierre qui préparent à manger pour le midi. Il faut manger vite car une première suprise les attend. Ne les ayant pas prévenus la veille de la totalité du programme d'aujourd'hui, c'est juste avant le repas que nous les prévenons de notre sortie au parc d'accrobranche "Woody Park" à 20 minutes en bus du port.

    Une fois le repas terminé, tout le monde enfile son sac à dos et s'équipe de baskets au pied direction "Woody Park" ! Malgré la réaction joyeuse de nos matelots ainsi que leur réactivité pour débarraser la table et faire la vaisselle, nous loupons quand même le bus pour nous y emmener. Mais cela n'est pas très grave car 15 minutes après, un autre bus arriva pour nous y conduire.

    Arrivés au parc, les matelots sont accueillis dans une salle afin de faire un petit point sécurité et utilisation du matériel adéquat propre à l'accrobranche. Pendant toute l'après-midi, les matelots jouent les équilibristes et dévalent les tyroliennes à des allures folles.

    Après une glace offerte par les marins, c'est heureux que les matelots rentrent au bateau. Mais la journée n'est pas encore terminée. En effet une deuxième suprise attend les matelots.

    Lors du dîner, nous prévenons les matelots de la deuxième suprise qui les attend : une partie de pêche avec des jeunes originaires de Fécamp. Depuis plusieurs jours, certains matelots réclamaient une sortie de ce type. C'est donc avec grand plaisir que le groupe accueille les jeunes de Fécamp sur le bateau. Le but de cette soirée est aussi d'établir un échange entre jeunes afin que chacun puisse s'enrichir de l'expérience de l'autre. Après une visite du bateau orchestrée par Pierre, tout le groupe s'équipe du matériel de pêche et se dirige vers un endroit du port où nous serions susceptibles d'avoir du poisson. Les jeunes Fécampois présentent leurs techniques de pêche du bulot et du crabe puis apprennent aux matelots l'utilisation d'une canne à pêche. A la fin de cette soirée , le résultat fut concluant : une sardine, deux spratts, deux lieux jaunes ainsi que des crabes et une belle araignée.

    Une journée au final pleine de suprises et de rencontres enrichissantes qui se termine.

  • Lundi 11 Juillet 2016

    Journée du 11 juillet 2016

    Aujourd’hui, nous avons passé une journée mouvementée. Nous avons pris la mer pour rejoindre le port de Fécamp. Avant de hisser les voiles, Méli nous a fait un petit « cours »pour nous apprendre les noms des voiles, des bouts… Les marins ont eu besoin des matelots pour hisser les voiles car elles étaient très lourdes (1Tonne pour la grand voile). Pendant la navigation, beaucoup ont dormi car ils étaient malades à cause de la mer agitée ; les autres ont barré le bateau. Alyssa et Djénaba ont été filmées pour vous faire passer un message. Louis et Lionel ont fait la cuisine car Méli a demandé de l’aide aux « survivants » de la traversée, et c’était les seuls à ne pas avoir le mal de mer. Avant d’entrer dans le port, nous avons affalé les voiles.

    Ce soir, nous mangeons et nous nous couchons tôt car nous sommes tous fatigués après cette grosse journée. Certains matelots n’arrivent pas à dormir car ils ont l’impression que le bateau est toujours en pleine mer.

    PS : La réponse à la devinette du carnet de bord d’hier est « la tête », le troisième nain prend la tête.

    Jusqu'ici, on s'était accomodés au bateau sur un long fleuve tranquille, à l'équipage par les jeux sur la plage et dans le bateau, mais maintenant, on passe aux choses sérieuses : la mer, les vagues, le vent... Ca bouge ! Tout le monde est trés exité. On se croirait dans un parc d'attraction. Certains trouve ça trés drôle. Une fois sorti du port, tout le monde est briefé sur le nom des voiles et des bouts et sur les différentes manœuvres qu'on va faire, par Méli, le second capitaine. Une fois sortis du chenal, on monte la grand voile, puis l'artimont, puis le foc et enfin la trinquette avec Thomas, notre marin musicien. Le poste de pilotage est assuré à tour de rôle par l'équipage sous les conseils et le regard averti de Gregoire, le capitaine.

    Après quelques heures de navigation sous un soleil de plus en plus chaud, nous approchons d'Etretat et de ses fameuses falaises. C'est impressionant. On ralentit, on s'approche des falaises et on contemple ce merveilleux spectacle en prenant notre goûter.

    Six heures de navigation en pleine mer et nous voilà rendu à Fécamp. Tout le monde à envie de manger vite pour aller se coucher tôt ! Alors... A demain !

  • Dimanche 10 Juillet 2016

    Journée du 10 juillet 2016

    9H30 nous nous sommes levés et nous avons pris notre petit déjeuner.

    Ensuite nous sommes partis à la douche. Pendant ce temps là, des matelots ont pêché et fait des jeux.

    Un groupe a préparé à manger et un autre groupe a mis la table. Puis nous avons mangé un gratin de pâtes au thon. Pendant le repas, on s'est raconté des devinettes dont une : C'est trois nains qui vont à la mine. Le premier prend une pioche, le deuxième prend une pelle. Que prend le troisième ? ... La réponse dans le prochain carnet de bord. Pendant ce temps là, réflechissez !

    L'après-midi nous sommes tous partis à la plage.

    Maëva : "Il y a eu beaucoup de chutes. Par exemple, moi j'étais déjà dans la mer et Lionel voulait rentrer sauf qu'il avait mal au pieds car c'était pas du sable mais des galets. J'ai voulu l'emmener avec nous dans la mer sauf que je me suis pris une grosse vague qui m'a ramené au bord. J'ai rigolé toute seule tellement je me sentais bête. Lui aussi il rigolait, il était mort de rire."

    Puis on a fait une partie de volley-ball.

    Lionel : "Quand on a joué au volley, à un moment, Maëva a dit "j'ai!" puis "en fait non..." parce qu'elle croyait avoir la balle, mais non... et en plus Clément est tombé en voulant essayer d'attraper la balle. Moi j'ai rigolé.

    En debut de soirée, certaines personnes ont occupé Djénaba pendant que les autres matelots préparaient son anniversaire : Idrissa et Thomas ont préparé le gâteau, le reste des matelots ont fait semblant de faire les magasins pour observer ce que Djénaba aimait bien. On lui a ensuite acheté un cadeau pour lui offrir lors du repas du soir (un bracelet).

    Lionel - Maëva

    Après une nuit agréablement plus longue que la précédente, tout l’équipage a passé la matinée à bord et autour du bateau.

    La vie à bord s’organise, certains s’occupent des taches quotidiennes, rangent un peu, préparent le repas ; d’autres apprennent à pêcher, jouent à des jeux de société. On visionne la première vidéo qui va être diffusée sur le site… la matinée passe très vite !!

    Après un déjeuner sur le pont où chacun fait partager ses blagues et énigmes préférées direction la plage avec toute l’équipe des marins… … première baignade dans la manche, l’eau était fraîche, difficile de rentrer… Mais une fois dedans, tout le monde a bien profité.

    En fin d’après-midi, nous sommes allés faire du beach volley ; une partie endiablée a été l’occasion de se défouler et faire des cascades dans le sable. La soirée s’annonce mouvementée. On va fêter l’anniversaire de Djenaba… Les préparatifs s’organisent (réalisation d’un super gâteau par Idrissa, création de banderoles originales et « home made » par les encadrants !!)

    De plus, ce soir c’est la ½ finale de foot et un visionnage est prévu sur le bateau.

  • Samedi 09 Juillet 2016

    Journée du 09 juillet 2016Nous nous sommes levés à 4 heures 30 du matin pour pouvoir emmener le bateau de l’autre côté du pont. Nous avons attendu qu’il y ait moins de circulation pour que le pont se lève. Cela nous a permis de faire, en quelque sorte, un quart de nuit.

    Après nous avons pris un petit déjeuner et avons attendu qu’il soit 7 heures pour continuer notre aventure qui se poursuit dans l’estuaire de la Seine.

    Nous avons attendu à « Caudebec en Caux » que le fleuve remonte. Pendant ce temps nous avons interviewé des gens en ville. Les gens étaient sympathiques et nous ont encouragés à continuer notre aventure pour les enfants malades.

    Les cuisinières et cuisiniers ne chôment pas pour nous préparer un dîner. On fait également de la musique avec des verres et nos mains. On a aussi fait de la guitare en chantant. C’était super.

    L’expédition commence bien avec plein d’activités prévues au programme mais il faut que la météo nous le permette.

    Pierre et Idrissa

    4h30. Le bruit du moteur nous réveille tous. Tout le monde s'habille rapidement et monte sur le pont du bateau. On peut voir le pont levant s'élever doucement pour nous ouvrir le chemin vers la mer. On peut voir des gens sur le quai qui regardent ce moment comme un événement rare. Hé oui, la circulation routière s'est arrêtée et le pont s'est levé, pour nous et notre magnifique Fleur de Lampaul. On s'amarre un peu plus loin en regardant les portes de Rouen se refermer derrière nous. Et maintenant, on se recouche ? Non. On prend un gros petit déjeuner et on fait quelques jeux.

    7h. Le fleuve est prêt à nous porter jusque Caudebec, à mi-chemin entre Rouen et Le Havre. Mais avant de partir, les marins nous expliquent les consignes de sécurité (bah oui, faut pas tomber dans l'eau !). Une fois qu'on a tout compris, on y va. Un pilote est à la barre car sur la Seine, avec des passagers, c'est obligatoire. C'est l'occasion pour nos marins de partager leurs histoires de navigations à travers le monde.

    12h. Caudebec. Jolie petite ville où nous passerons toute l'après-midi. Programme : un petit tour de tourniquet dans le parc, déjeuner, sieste, organisation du partage des tâches quotidiennes, rencontre avec les habitants pour parler de permaculture et des matelots de la vie, petite course (chut ! Demain c'est l'anniversaire de Djénaba ! C'est une surprise !) et déjà il est l'heure de repartir.

    18h. Le niveau d'eau et les courants sont avec nous. Cette fois, on ne s'arrête plus avant d'avoir vu la mer. Les matelots continuent de se former aux manœuvres et profitent du paysage.

    22h. On est enfin en pleine mer avec à notre droite la terre et à notre gauche, un splendide coucher de soleil. La mer est calme. On peut sentir l'émotion des matelots sur leurs visages.

    Autant de signes qui nous font pressentir que cette expédition nous réserve des tas de belles surprises.

  • Vendredi 08 Juillet 2016

    Journée du 08 juillet 2016

    Ce matin les matelots se sont levés assez tôt afin de se préparer à aller visiter une ferme de permaculture. Nous avons préparé nos sandwichs puis nous sommes partis aux alentours de 9 heures. Arrivés à la ferme du Bec Hellouin, Charles Hervé-Gruyer, ancien propriétaire de la Fleur de Lampaul, nous a accueilli. Il nous a fait découvrir sa ferme et sa façon de travailler : une agriculture très respectueuse de l’environnement, sans engrais chimique, sans motorisation (tracteurs…)… Charles nous a présenté ses différents projets comme la forêt-jardin, les associations de plantes et légumes dans son potager…, les outils et les toilettes sèches ;)

    La ferme était vraiment très belle avec la végétation, le ruisseau, les « plages » et les animaux. Il y avait, dans le ruisseau, de nombreux poissons et canards sauvages qui y nageaient mais aussi Djénaba qui y est tombée. Il y avait également des poules, des coqs et des poussins, des moutons, un cheval, une ânesse Alice, deux poneys Trottinette et Harmonie, des chiens Itchy et Tibidou…

    Revenus au bateau, les matelots ont eu le droit à un goûter organisé par l’association Kiwanis. Les bénévoles avaient préparé des gâteaux, des crêpes, des bonbons, des boissons et des cadeaux pour nous souhaiter une bonne expédition. Charles et sa famille nous ont rejoint pour le goûter et pour revoir son ancien navire.

    Plus ou moins fatigués, certains se couchent tôt pour pouvoir se lever à l’aube, afin de regarder le passage du bateau sous le pont levant.

    Louis & Loïc

    Première nuit sur le bateau, premières marques à prendre, premier levé à 7h30. Aujourd’hui nous sommes allés visiter la ferme du Bec Hellouin, dont Charles et Perrine Hervé-Gruyer sont les propriétaires.

    Nous avons eu droit à un accueil spécial et plein d’émotions car Charles est le parrain des expéditions 2016 des matelots de la vie mais a également été le propriétaire de la Fleur de Lampaul pendant 17 ans et a réalisé de multiples projets à son bord, dont un tour du monde avec des jeunes.

    Le projet de la ferme est basé sur la permaculture ainsi que sur une réflexion autour de la terre nourricière et l’association des plantes et des légumes pour améliorer la productivité tout en préservant la nature.

    La visite nous a donné une impression de retour dans le temps : un cheval de traie attelé à une carriole remplie de foin traverse la cour, des maisons traditionnelles au toit de chaume trônent au quatre coins de la ferme, une petite rivière avec ses poissons traverse aussi celle-ci.… Le matin nous avons découvert les jardins potagers ainsi que les animaux de la ferme : moutons, ânesse, cheval, ponettes, poules, canards. Nous avons aussi pu ramasser des légumes pour le déjeuner.

    Après un pique-nique bucolique au bord de la rivière, chacun a trouvé son activité : promenade avec Itchy la chienne ou les ponettes Trottinette et Harmonie ; plage avec baignade de pieds (voir toute entière pour Djénaba qui est tombée dans l’eau) ; film émouvant sur le bilan d’un tour du monde réalisé par Charles avec la Fleur de Lampaul. Cette journée a été pleine d’échanges et d’émotions avec les matelots aussi bien sur leur travail à la ferme que sur les anciens projets de Charles sur la Fleur de Lampaul.

    De retour au bateau, nous avons pris le goûter organisé par Isabelle LE BLEVEC, présidente, Estelle MARI, Bénédicte BLERY, Nathalie BREGOU et Carole LUCAS membres de l’association Kiwanis qui ont aussi offert à chaque matelot des cadeaux. Nous les remercions particulièrement. Puis Charles, Perrine, Rose, Shanty et Fenua Hervé-Gruyer sont venus nous rejoindre pour passer un moment sur le bateau et re-découvrir le Fleur de Lampaul. Enfin Lynn, ancienne matelote de l’expédition de juillet 2014 est passée nous rendre visite et est restée manger avec nous.

    La soirée se termine tôt pour être en forme demain et profiter de cette première journée de navigation car nous larguons les amarres tôt : à 5h du matin !!

  • Jeudi 07 Juillet 2016

    Journée du 07 juillet 2016

    Nous venons tous des quatre coins de la France, et aujourd’hui nous nous sommes retrouvés pour une expédition d’enfer.

    Avec la participation de : Idrissa, Lionel, Louis, Loïc, Pierre, Maëva, Djeneba, Alyssa et les encadrants.

    Ce matin, nous étions plusieurs à prendre la voiture, le train, le TGV et le métro. Nous nous sommes levés très tôt ! Nous nous sommes tous retrouvés à Paris.

    Nous étions un peu fatiguer par le long voyage, mais quand nous sommes arrivés, nous avions éprouvé une immense joie de découvrir le bateau. Quelques-uns d’entre nous étaient très content (de très bonne humeur !), d’autres était déçu car ils trouvaient que le bateau était trop petit par rapport à la photo que nous avions vu au stage.

    A 16h30, nous sommes entrés dans le bateau, nous l’avons visité et il est vraiment très beau ! Ensuite, ils nous ont proposé un goûter que l’on a mangé sur le pont en plein soleil. Ça nous faisait tellement plaisir qu’il y ait du soleil, mais il faisait aussi tellement chaud...!

    Nous, les matelots, avons fait de merveilleuse rencontre, Grégoire le Capitaine, Thomas un Marin, Méli un Marin secondaire, et Laurent le caméraman.

    Ce soir, Lionel, Louis et Loïc nous ont préparé du melon avec de la salade, des tomates, des avocats accompagnés d’une délicieuse vinaigrette pour l’entrée. Pour le plat, ils nous ont fait rôtir plusieurs poulets avec une sauce aux herbes et aux épices accompagnés de petites pommes de terre.

    Ensuite, il y avait France-Allemagne, six matelots et deux encadrants sont allés voir le match sur l’écran géant à quelques pas d’ici. Nous, nous sommes restés dans l’espace détente du bateau afin de réaliser le Carnet de bord.

    Maintenant, nous allons aller nous coucher en vous souhaitant une bonne nuit car la journée de demain va être très longue !

    Alyssa et Idrissa

    L'équipage se rassemble tranquillement tout au long de la journée. Isabelle et son équipe du Kiwanis, ainsi que tous les transports en commun de France se sont organisés pour nous réunir. 13h30, gare Montparnasse "Ah regarde, y'a Françoise ! Et Maeva ! Ah bonjour Pierre, Alyssa !...".

    14h30, gare St Lazare "mais y sont où ?... ah je vois Louis ! Il est avec Idrissa et Loïc !... Je vois pas pas Djeneba... ah si..." elle était juste à coté. On ne l'a pas reconnu tout de suite parce qu'elle n'avait pas pu venir au stage. C'est bon, on est au complet, on avance, heureux, beau, jeune... à nous l'aventure ! Une heure après nous arrivons à la gare de Rouen où nous attendent les membres de Kiwanis afin de nous emmener jusqu'au bateau : Le Fleur de Lampaul ! Enfin le voilà ! Un petit gouter sur le pont, au soleil en découvrant le reste de l'équipage : les marins ! Ils sont beaux eux aussi !

    Alors on prend deux trois photos en criant "les matelots de la.... VIIIIIIIIE", on mange vite pour aller voir le match France Allemagne. Lionel est un peu déçu car l'Allemagne a perdue ! Maintenant il est très tard, demain on se lève tôt, alors... Bonne nuit !

Ce site utilise un système de cookies afin d'améliorer votre expérience de navigation. En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plus sur les cookies. Je veux visiter le site. Accepter