Actualités
A l'eau pour les Matelots ! Début 2016, Stéphane HEUSSAFF, handinageur et membre du club Armor Kayak Douarnenez, avait contacté notre Président pour lui proposer que ...
Fleur de Lampaul vogue à la ... De retour du Nord de la Norvège à son port d'attache de Saint-Vaast-La-Hougue, Fleur de Lampaul y a subi courant juin, diverses opérations de ...
Opération bol de riz au lycée Des ... Une opération "Bol de riz" est une occasion de soutenir un projet par un geste simple de partage ! Au lieu du repas habituel de midi, les ...
Course solidaire pour les Matelots ... Après une campagne de sensibilisation et la recherche de parrains qui promettent un don par kilomètre parcouru le jour de la course, le projet ...
De la scène du Théâtre au pont du ... Du 17 au 24 février dernier à Nantes, l'association "Le Théâtrerit" a donné six représentations de la comédie policière " Le noir te va si ...
Carte de l'expédition 2017 À la découverte des richesses de la Méditerranée, ce sera l'expédition 2017 qui aura lieu du 03 au 23 août 2017 et qui partira de ...
Concert des "FOUS DE BASSAN" - Le ... Le 20 mai dernier en début de soirée, l'Association "LES FOUS DE BASSAN" donnait un concert de chants de marin à la Salle des Fêtes André ...
Les Matelots de la Vie à ... Invitée comme en 2016 par le Pôle attractivité et rayonnement de la ville, l'association Matelots de la Vie était ...
Invités à la manifestation LES ... A l'invitation de ses organisateurs, l'Association Matelots de la Vie était présente pour la première fois sur la ...
Retour sur l'Assemblée Générale Le 15 avril dernier s'est donc tenue l'Assemblée Générale ordinaire de notre association dans le respect des dispositions ...

Carnet de bord de l'expédition 2009

Carnet de bord de l'expédition 2009

Vivez l'aventure des Matelots de la Vie 2009 avec le carnet de bord.
pour lire une journée de notre carnet de bord, cliquez simplement sur la date.  

  • Jeudi 30 juillet 2009

    Carnet de bord de Mickaël et SeydyCarnet de bord de Mickaël et Seydy

    Hier matin, nous sommes allés voir Pierre à La Stareso pour y faire des analyses d’eau et de plancton que nous avions prélevés en pleine mer et au large des côtes. L’après midi nous nous sommes baignés et nous avons fait des cabrioles avec un bout en nous y accrochant et en nous jettant dans l’eau, un peu comme Tarzan. Ensuite, nous sommes allés à Calvi faire un dernier avitaillement pour la traversée de la Corse à Nice. Ce matin nous nous sommes réveillé au milieu de l’immensité de la mer. Nous nous sommes reposés et nous avons joué aux cartes… 

    COMPTE RENDU DE LA JOURNEE DU 30 JUILLET 

    Dernière navigation de l’expédition, ce jeudi 30 juillet ! Nous avons quitté la Corse hier soir et les dernières lumières de Calvi se sont éteintes à l’horizon pendant nos quarts de nuit. Éclairés par les étoiles, les commentaires allaient bon train sur l’expédition et ses souvenirs les plus marquants. Ces derniers jours en Corse après les îles éoliennes, ont été très agréables en particulier grâce à Pierre LEJEUNE, le directeur de la base scientifique de La Stareso, qui nous a accueilli très chaleureusement comme les années précédentes, et avec qui nous avons pu faire des observations en mer, des expériences en labo et surtout avec qui nous avons eu des discutions passionnantes…

    Les matelots sont à présent bien amarinés et savent trouver leur rythme en mer de façon très naturelle : après les quarts de nuit, le lever s’étale sur la matinée afin de permettre à chacun de récupérer les heures de sommeil en moins. Mais une inquiétude pointe de temps à autres au sujet du retour à Nice : « à quelle heure arriverons-nous ? Est-ce qu’il y aura des gens pour nous accueillir ? Des journalistes ?… » Car ce retour inquiète un peu, qui sonne comme la fin d’une expédition qui nous a tous apporté beaucoup de bonheur. Et même si les matelots sont contents de retrouver leurs familles et les amis, c’est une aventure qui prend fin avec des amitiés qui se sont soudées en partageant des moments forts que chacun conserve en soi. Et que nos matelots se sont attachés à partager aussi avec les vidéos, les textes et les photos qui ont été envoyés, en particulier pour les enfants à l’hôpital. Quant aux adultes, ils garderont le souvenir d’un équipage de jeunes matelots très agréable, intéressant et dynamique qui a su à chaque moment de cette expédition se montrer à la hauteur des espoirs placés en eux et des missions qui leur avaient été confiées.

  • Lundi 27 juillet 2009

    Carnet de bord de Maxime et Estelle du 27 juillet 2009

    Ce matin, on a été se baigner. Maxime, Gino et Régis sont partis du bateau en palmes et tubas, et les autres les ont rejoint en annexe. On a été sous l’eau avec nos masques c’était magnifique. Puis on est rentré au bateau. Cet après-midi on a démouillé à 14h30 pour aller à Calvi. Une fois à terre, il y a une partie du groupe qui est allée visiter la Citadelle et l’autre partie est allée faire les courses. A 19h00 on est rentré au bateau pour préparer le repas car nous avons Pierre LEJEUNE le scientifique de La Stareso à dîner ce soir…

    COMPTE RENDU DES JOURNEE DES 27 ET 28 JUILLET

    Lundi 27 juillet, nous sommes allés à Calvi pour visiter la citadelle… et faire un avitaillement car le soir, les matelots avaient invité Pierre LEJEUNE le directeur de la base scientifique de La Stareso, à dîner à bord du Patriac’h. Ce fut l’occasion de lui poser beaucoup de questions, notamment au sujet des observations sur le plancton, sur les cétacés, sur les macro déchets (…) que nous avions faites durant notre expédition ; et de préparer la journée du lendemain. En effet, le mardi 28 nous avons embarqué Pierre afin d’effectuer avec lui des prélèvements de plancton à 15 miles, puis à 1 mile des côtes pour observer les différences et les comparer aux prélèvements que nous avions faits précédemment… Les échanges et discutions ont été très intéressants les matelots ont appris notamment que la mer Méditerranée présente une extraordinaire biodiversité,qu’il est très important de la préserver et que ce milieu très riche livre des informations très importantes sur le dérèglement climatique de la planète.  

  • Dimanche 26 juillet 2009

    CARNET DE BORD DE REGIS ET SEYDY (DIMANCHE 26 JUILLET)

    Ce matin le bateau a quitté Ajaccio à 5H00 pour rejoindre Calvi. Les garçons étaient un peu fatigués car ils ont parlé (des filles) jusqu’à minuit. Nous sommes arrivés à Calvi à 17H00. Pierre LE JEUNE le directeur scientifique de La Stareso (Station de Recherche Océanographiques et sous-marines) nous a chaleureusement accueilli et nous nous sommes baignés au milieu des méduses et des poissons . Nous avons fini par prendre une douche dans la base scientifique. Et pour finir nous lui avons posé plein de questions sur le monde marin. Le soir, nous avons rejoint le bateau pour manger et s’endormir après.

    COMPTE RENDU DE LA JOURNEE DU 26 JUILLET 

    Après une escale d’une journée à Ajaccio le samedi 26 juillet afin de faire un bon avitaillement du Patriac’h, nous avons repris la mer ce matin à 5 heures pour rallier la base scientifique de La Stareso (à côté de Calvi). En effet, nous y avions rendez-vous avec Pierre Lejeune son directeur, qui nous a accueilli très chaleureusement en fin de journée. Les matelots ont pu lui poser plein de questions, toutes liées aux observations qui ont été faites durant nos navigations. Nous avons pu également établir avec lui un petit programme pour les jours qui viennent, et qui va nous permettre d’approfondir notre étude de l’environnement marin. Demain, Pierre nous rejoint à bord du Patriac’h dès 9 h 30 pour continuer à répondre aux questions des matelots, et nous le garderons avec nous demain soir pour un dîner spécial préparé par Mélissa : des rouleaux de printemps !

  • Vendredi 24 juillet 2009

    Aujourd’hui (vendredi 24 juillet) on est resté en pyjama toute la journée car nous avons fait une navigation de beaucoup d’heures et que hier, nous avons mis l’ancre à Porto Cervo (Sardaigne) et nous sommes allés nous baigner à la plage et on a fini par prendre notre douche dans la mer toute froide ; le soir on a dormi sur le pont sans adultes et c’était fantastique. 

    A Bientôt 

    Je vous embrasse fort 

    Seydy 

    Aujourd’hui réveil avec le bruit des vagues et le soleil car nous avons dormi à la belle étoile, tous avec notre sac de couchage. On a bien rigolé, avec Estelle qui criait à cause des histoires de Christophe et Seydy qui avait peur car il n’y avait personne à sa gauche ou encore avec le bruit du vent. Toute la journée nous l’avons passé en pyjama. Nous avons quitté Porto Cervo ce matin, cap sur la Corse ! Nous y sommes : enfin on peut voir un bout de la Corse. Après le déjeuné, nous sommes passés devant Bonifacio. La fin de la journée se passe tranquillement avec des petits jeu, des petites siestes…

    Mélissa

    COMPTE RENDU DE LA NAVIGATION DES ÎLES EOLIENNES A LA CORSE (DU 21 AU 24 JUILLET) COMPTE RENDU DE LA NAVIGATION DES ÎLES EOLIENNES A LA CORSE (DU 21 AU 24 JUILLET) Nous avons quitté les îles éoliennes il y a quatre jours (le 21 juillet) en regardant dans la nuit puis avec l’aube venant le Stromboli disparaître peu à peu dans notre sillage. Nous avions tous un pincement au cœur car la découverte des îles Lipari, Vulcano, Panarea et Stromboli nous avait réservé beaucoup de moments de bonheur…

    Mais la navigation a pris son rythme, installant chaque matelots dans ses habitudes ; en effet et à la différence du début de l’expédition, chacun s’est maintenant bien amariné, ainsi l’alternance des jours et aussi des nuits avec les quarts qui s’enchaînent paraît naturelle. Il faut dire que les occupations ne manquent pas ! Il y a eu une grande lessive à l’eau de mer qui a permis de récupérer des habits propres (et rincés à l’eau douce quand même) ; des douches également à l’eau de mer et avec la pompe à incendie, ce qui est un excellent stimulant pour la circulation ; des jeux nombreux : poker, dames, échecs, Uno, Jungle Speed, Loup garou (…) et surtout des préparations culinaires (gâteaux…) qui ont bien pimentés cette navigation. Un peu de travail aussi avec la couverture photo, puis la sélection de ce qui est mis en ligne sur le site des matelots de la vie, l’écriture des carnet de bord et enfin, le tournage des séquences vidéo et leur montage, qui permettent à Laurent notre monteur de régulièrement se coucher à quatre heure du matin !

    Mercredi soir nous avons pu faire une petite escale dans l’archipel de La Maddalena, ce qui a permis a chacun de se dégourdir les jambes et aussi de faire un envoi des photos, textes et vidéos. Nous avons repris la mer ce matin à l’aube avec un paysage magnifique : les îles de La Maddalena étaient toutes roses et les matelots qui avaient eu la permission pour la première fois de dormir sur le pont se sont réveillés petit à petit pour contempler ce spectacle, puis celui des îles Lavezzi. Nous sommes en effet repassés en Corse et ce soir, nous atterrissons à Ajaccio !

  • Mardi 21 juillet 2009

    COMPTE-RENDU DE LA JOURNEE DU 21 JUILLET… 

    Après avoir jeté l’ancre hier devant le petit port de Panarea, les matelots ont pu débarquer ce matin pour y découvrir un village aux ruelles charmantes et fleuries… 

    Mais tout l’équipage est vite revenu à bord pour mettre les voiles vers le volcan Stromboli ! A 18 heures, les matelots ont débarqués et commencent l’ascension des pentes escarpées qui mènent au cratère. Deux heures durant, d’escaliers naturels en sentiers ombragés, chacun peut admirer un paysage magnifique qui accompagne cette marche ponctuée des explosions de plus en plus présentes du volcan. 

    Enfin on arrive à un promontoire situé à 400 mètres au pied du cratère, et le soleil se couche sur les îles éoliennes laissant progressivement l’obscurité tenter sa chance face à un Stromboli bien décidé à être comme la tradition l’affirme, le phare de la Méditerranée. En effet, de ce point de vue privilégié, les matelots se trouvent face aux explosions répétées d’un volcan qui paraît contenir une pression gigantesque dont témoignent des geysers de lave incandescentes qui fusent à une hauteur impressionnante en projetant des dizaines de bombes volcaniques. 

    Le retour se fait dans la nuit, éclairé par des lampes frontales qui semblent être les lucioles du dieu Vulcain qui dansent dans la nuit… 

    De retour à bord vers 22 h 30, les matelots sont accueillis par Estelle (qui a le pied légèrement blessé et n’a pas pu faire l’ascension du volcan) et Charli qui ont préparé un bon repas et surtout, un super gâteau au chocolat pour l’anniversaire de Melissa ! 

    Enfin et après ce repas bien mérité, les matelots retrouvent leur bannettes pour s’endormir comme des masses, pendant que l’équipage adulte lève l’ancre et que le Patriac’h met le cap au Nord Ouest laissant derrière lui les îles éoliennes que nous nous sommes tous jurés de revoir un jour…

  • Lundi 20 juillet 2009

    CARNET DE BORD DE Maxime et Estelle du 20 juillet 2009 

    CARNET DE BORD DE Maxime et Estelle du 20 juillet 2009Ce matin (lundi 20 juillet), nous sommes partis visiter le splendide petit village de Panarea. Dans ce village, la population se déplace uniquement en scooters ou en voitures électriques identiques aux voitures de golf. Vers 13 heures, nous sommes remontés à bord du Patriac’h : direction le volcan Stromboli !

    Cet après-midi , je suis allé au Stromboli avec le reste des Matelots (sauf Estelle car elle s’était fait mal au pied auparavant). La montée sur le volcan était magnifique mais je l’ai trouvée moins dure que celle de Vulcano. Lorsque nous sommes arrivés à 400 mètres d’altitude ( hauteur maximale que l’on peut gravir sans guide), nous avons pu observer des explosions de lave extraordinaire durant environs une heure.

    Vers 22 H 30, nous sommes rentrés à bord du bateau où Estelle avait préparé avec l’aide de Charli, une petite surprise pour fêter les 15 ans de Melissa. Nous nous sommes donc couchés vers 0 H 30 avec des images plein la tête…

  • Dimanche 19 juillet 2009

    Carnet de bord de Thiziri et Melissa 

    Bonjour les bambinos, on vous écrit aujourd’hui de Panarea une île magnifique à deux heures de Lipari qui est aussi une île. On est partis à 16 h de Lipari car le matin certains des matelots sont allés visiter un musée archéologique puis une cathédrale très ancienne, grande et jolie. On espère que vous allez bien , on pense fort à vous lorsqu’on voit de très belles choses car nous sommes vos yeux dans cette expédition !!! D’ailleurs c’est un honneur… on vous embrassent et surtout ne perdez jamais espoir car un jour on va tous guérir !!! On vous aime !!! Et ne perdez pas le cap…

    Bisous,

    Thiziri et Melissa

    COMPTE RENDU DE LA JOURNEE DU 19 JUILLET 

    COMPTE RENDU DE LA JOURNEE DU 19 JUILLET Ce matin, les matelots se sont cultivés et ont approfondi leur connaissance des îles éoliennes ! Pour commencer, visite de la cathédrale de Lipari qui s’est révélée magnifique et richement décorée de peintures, de fresques murales, de marbres polychromes… Puis du musée archéologique des îles éoliennes présentant d’intéressantes collections sur la vie des insulaires de l’archipel, du néolithique à la période romaine. Les salles consacrées à l’archéologie sous-marine recèlent en particulier de très nombreuses amphores qui permettent de comprendre qu’elles ont été les premières « boites de conserve » de l’antiquité…

    De retour à bord et après que l’ancre ait été relevée, les matelots ont pris part aux manœuvres pour hisser les voiles afin de faire route sur l’île de Panarea. La navigation a été courte et agréable et en fin de journée, le Patriac’h a mouillée à l’abri de l’île. Ce fut alors le moment de faire une réunion de tout l’équipage qui a permis de discuter des relations à bord et du rythme de l’expédition. Comme la fatigue se fait un peu sentir au bout de ces trois semaines de voyage, il a été décidé de renouveler une grâce matinée le lendemain et de favoriser davantage les moments de repos. Surtout que demain, les matelots partent à l’assaut du Stromboli, afin d’aller admirer les gerbes de laves d’un volcan effusif…

    Le Patriac’h quittera l’archipel des îles éoliennes demain soir pour faire route vers la Corse. Les matelots donneront donc à nouveau de leurs nouvelles jeudi prochain, atterrissage probable sur Bonifacio (si Éole est avec nous, ce qui devrait être le cas, d’après les prévisions météo…)

  • Jeudi 16 & Vendredi 17 juillet 2009

    Carnet de bord de Régis et Maxime :

    Carnet de bord de Régis et Maxime Jeudi 16 juillet, nous sommes allés à la mairie de l’île de Lipari pour présenter l’association. Le maire nous a accueilli chaleureusement, il nous a promis de parler des Matelots de la Vie dans la presse ou dans la télé régionale et nous a offert des livres sur les îles éoliennes.

    Après une petite navigation de l’île de Lipari à l’île de Vulcano, nous sommes partis vers 17 heures pour grimper au sommet du volcan de « la Fossa ». La pente fut rude durant trois quarts d‘heures environs. Deux groupes se sont créés : les grimpeurs ( Charli le capitaine, Gino, Régis et Maxime ) et les plus tranquilles ( Nathalie, Mickaël, Thiziri, Melissa, Estelle, Seydy, Philippe, Flore et Laurent ). Au sommet du volcan, le paysage était merveilleux car comme nous sommes montés à 380 mètres d’altitude, nous avons pu observer toutes les îles éoliennes. La grimpette valait le coup car le cratère du volcan était très beau ainsi que les fumeroles qui l’entourent.

    Après le coucher de soleil, le groupe des grimpeurs est rentré au bateau alors que les plus tranquilles sont arrivés une demi heure plus tard tranquillement... A l’heure où nous vous parlons, nous sommes en train de manger et les grimpeurs pètent la forme ce qui n’est pas le cas du reste de l’équipage !

    Compte-rendu des journées du jeudi 16 et du Vendredi 17 juillet 

    Compte-rendu des journées du jeudi 16 et du Vendredi 17 juillet Les journées de jeudi et de vendredi ont été consacrées au volcanisme ! Jeudi 16, nous avons quitté l’île de Lipari pour l’île de Vulcano afin de faire l’ascension du volcan de « la Fossa » (380 m d’altitude). Cette première approche du volcanisme dans les éoliennes nous a permis la découverte d’un volcan explosif : le volcan de « la Fossa » explose environ une fois par siècle (la dernière fois c’était durant les années 1888 à 1890 ! ), donc 119 ans plus tard, nous sommes là, prêts à toutes éventualités…

    Ce fut en tout cas une très belle ascension, et l’arrivée sur la crête du volcan nous a offert en récompense un paysage magnifique : un cratère à la rotondité presque parfaite, parfois noyé dans les vapeurs de souffre, ce qui crée une atmosphère très particulière… A cela il faut ajouter l’odeur de souffre, très proche de celle de l’œuf pourri, ce qui pimentait l’affaire. Et les matelots n’étaient pas peu fiers de cette ascension qui a permis à tous, quelque soit son rythme de vivre une aventure inoubliable. De retour à bord, la nuit était tombée et malgré la fatigue, l’aventure de cette journée a été décrite et racontée dans l’excitation générale…

    Le lendemain, vendredi 17, la journée a été beaucoup plus calme : le matin nous sommes allés nous immerger dans des bains de boue aux vertus thérapeutiques, au pied du volcan. Les matelots étaient boueux de la tête au pieds et ressemblaient à une tribu de sauvages ! Puis nous nous sommes détendus dans un jacuzzi naturel : des sources bouillonnantes d’eau volcanique, au bord de la plage. Après le corps, nous avons cultivé l’intellect : nous sommes allés rencontrer un vulcanologue au centre de vulcanologie de Vulcano, qui a expliqué aux matelots le fonctionnement du volcanisme dans les îles éoliennes. Suite à ces agapes, nous avons levé l’ancre pour aller nous baigner dans un site magique : au pied des restes basaltiques d’anciennes cheminées volcaniques émergeants de la mer, les matelots ont plongé dans une eau d’une transparence qui semblait infinie.

    Enfin, de retour à Lipari, nous sommes allés retrouver notre pizzaïolo préféré qui nous a préparé de délicieuses pizzas pour une soirée à terre bien méritée…

    Demain, nous partons pour l’ascension d’un autre volcan (effusif celui-ci) : le Stromboli !

  • Jeudi 16 juillet 2009

    Compte-rendu des journées du 16 et du 17 juillet

    Compte-rendu des journées du 16 et du 17 juilletLe mercredi 16 juillet, lendemain de notre arrivée à Lipari, a été une journée « calme » : grand nettoyage du bateau après nos quatre jours de mer, puis descente à terre afin de profiter du charme du vieux port. Nous en avons profité aussi pour rendre visite à la capitainerie et à l’office d’information afin de bien préparer le programme sur les îles éoliennes. Nous voulions également aller nous présenter à la mairie, mais nous avons trouvé porte close ! Nous nous représenterons donc demain matin afin que les autorités nous identifient bien, ce qui pourrait bien nous servir…

    Nous avons également pris rendez-vous avec une spécialiste en volcanologie, que nous rencontrerons demain, juste avant de partir à l’assaut de notre premier volcan : Vulcano Fossa, le volcan central et actif de l’île de Vulcano, dont le cône culmine à environ 300 m de haut, avec un cratère de 500 m de diamètre…

  • Samedi 11 au Lundi 13 juillet 2009

    Samedi 11 Juillet : Carnet de Bord de Régis

    Samedi 11, le matin nous sommes allés visiter le vieil Ajaccio… Nous avons acheté des souvenirs, nous avons vu une statue vivante, j’ai acheté une bouteille de vin pour les adultes et ensuite Flore, Christophe, Maxime et moi, on est allé acheter une part de pizza. L’ après-midi on a fait cap vers les îles éoliennes. A 21 heures, nous avons aperçu Bonifacio et la Sardaigne ! 

    Régis

    Dimanche 12 Juillet : Carnet de bord d'Estelle et Seydy

    Ce matin Seydy,Thiziri, Régis et Melissa ont fait le quart de 6h30 à 7h30. A midi, Thiziri et Seydy ont fait la cuisine et c’était très bon ( un peu trop poivré cependant) mais autrement c’était bon !

    Cet après-midi Estelle, Melissa, Régis et Maxime ont observé les déchets pour en faire le relevé, et les cétacés avec Christophe. Ensuite on a péché du plancton avec un filet spécial, puis on l’a observé avec une loupe binoculaire : on a vu plein de drôles de bestioles ! Avec un répertoire de tout le plancton, on a relevé les différentes sortes de phytoplancton et de zooplancton pour les noter dans une fiche d’observation et à la fin de l’expédition, on va rencontrer des scientifiques qui nous expliqueront ce que l’on a observé… 

    Après on s’est baigné en pleine mer, il y avait 2.500 m de profondeur ! 

    Flore, Estelle, Thiziri, Régis, Melissa, Nathalie et Seydy ont fait des crêpes et de la ratatouille en musique, c’était la petite boum dans le bateau pendant que les adultes masculins ( ! ) étaient en train de boire leur bière dans le cockpit, et que les garçons étaient en train de jouer au poker dans leur chambre… 

    Estelle et Seydy

     

    Lundi 13 juillet 2009 : Carnet de bord de Mickaël

     Lundi 13 juillet 2009 : Carnet de bord de MickaëlCe matin j’ai fais mon tour de garde de 6h30 à 7h30 puis j’ai fait toutes mes corvées. 

    Après, pendant la journée ça a été du poker à volonté ! 

    Cet après-midi, nous avons vu des baleines de loin et quand le bateau s’est arrêté, nous avons fait une petite baignade au milieu de la mer et nous nous sommes lavés.

    J’ai observé à la loupe binoculaire du plancton et j’ai vu des copépodes ! 

    Mickaël 

     

    Lundi 13 juillet 2009 : Carnet de bord de Gino

    Cher journal de bord, la journée s’est très bien passée, ce matin je me suis levée à 5h30 pour prendre mon quart. 

    Mon quart fini, je suis allé réveiller Maxime et Mickaël pour leur tour de quart. 

    On s’est goinfré de pain de mie au Nutella, qu’on a mangé dans le cockpit en admirant le lever du soleil. 

    Quand Christophe est arrivé il a pris la barre et nous sommes partis pour un poker jusqu’au moment ou on nous a dit de venir déjeuner, mais nous avions déjeuné alors on est allé quand même casser la croûte. 

    Une fois fini nous sommes repartis jouer au poker jusqu’au repas du midi, c’est à ce moment que nous sommes allés manger.

    On a encore joué au poker jusqu’au moment où on nous a dit qu’il y avait des baleines mais en fait, ce n’était que des dauphins.

    On est reparti pour la troisième fois jouer au poker jusqu’au moment de se baigner et de se laver dans la mer.

    Quand on a fini de se sécher, on est allé faire la cuisine jusqu’à ce moment où je te parle cher journal, je suis en train de te raconter ma journée, au revoir ! 

    Gino

    COMPTE-RENDU DE LA NAVIGATION D’AJACCIO AUX ILES EOLIENNES

    Samedi 11 juillet, le bateau des matelots a levé l’ancre en baie d’Ajaccio pour naviguer vers les îles éoliennes, après que l’équipage ait préparé ce périple en remplissant toutes les soutes de nourriture, en ayant fait une grosse lessive… et après un décrassage général aux douches de la capitainerie du port. C’était de bonne augure car de retour au bateau, nous avons été accueillis par des journalistes de Corse Matin (très sympas) qui ont interviewé les matelots.

    Donc au départ d’Ajaccio, le vent était au rendez-vous et le Patriac’h a très vite passé les Bouches de Bonifacio pour se retrouver en mer Tyrrhénienne. En sortant de l’archipel de la Magdalena, le bateau filait à 11 nœuds avec ses soixante tonnes et en pleine nuit, c’était impressionnant. Mais Charli notre sage capitaine, a décidé de réduire la voilure afin que nous puissions passer une bonne nuit ! 

    COMPTE-RENDU DE LA NAVIGATION D’AJACCIO AUX ILES EOLIENNES Au lever du soleil, le vent s’était bien calmé et nous avons pu faire nos premières observations scientifiques : nous avons mis à l’eau un filet à plancton pour le tirer durant une vingtaine de minutes. Puis nous l’avons relevé et nous en avons extrait du plancton afin de l’observer à la loupe binoculaire et d’en faire le descriptif dans des fiches d’observation. Après cela, nous avons prélevé de l’eau pour l’analyser grâce à des languettes qui permettent de mesurer le pH, le chlore libre et l’alcalinité. Enfin, nous avons fait une mesure de la transparence de l’eau avec un disque de Secchi. Nous avons renouvelé ces observations plusieurs fois afin de pouvoir en communiquer les résultats à la base scientifique de la Stareso en Corse et au Centre de découverte du monde marin de Nice qui a mis à notre disposition tout le matériel d’observation.

    Évidemment, nous n’avons pas fait que des observations scientifiques car la navigation devait continuer sans trop perdre de temps, mais elles nous ont permis en tout cas d’arrêter le bateau en pleine mer pour faire des baignades bien méritées !

    Enfin les soirées crêpes - Nutella, les couchers de soleils magnifiques et les quarts de nuit magiques où les étoiles nous guidaient et parfois les dauphins nous accompagnaient ont ponctué cette navigation jusqu’à ce que nous distinguions au loin dans la brume, les cônes escarpés dessinant les îles éoliennes qui nous ont paru bien mystérieuse dans la brume du matin…

     

  • Jeudi 9 et vendredi 10 juillet 2009

    Carnet de bord de Maxime et Gino : 

    Carnet de bord de Maxime et GinoSalut à tous ! Ici les matelots Maxime et Gino et on va vous raconter les moments forts que nous avons aimés… On a adoré les dauphins qui arrivent en sautant à l’avant du bateau, comme s’ils voulaient nous montrer la route qu’on doit suivre. On a apprécié ( ! ) le mal de mer, surtout l’odeur du fromage qui remonte de l’estomac. On a beaucoup aimé la traversé entre Calvi et le golfe de Lava, il y avait beaucoup de vent et de mer et le bateau bougeait dans tous les sens ! C’était bien de faire gîter le Patriac‘h. On a dégusté la soirée entre gars : saucisson et fromage qui pue c’est bon. Enfin les réunions « poste avant » c’est super : on se réuni entre matelots - sans adulte - pour en savoir plus sur nous et apprendre à bien se connaître pour bien se supporter ! 

    Voila ce que nous avons aimé pendant ce voyage à la prochaine dans d’autres aventures.

    Maxime et Gino

    Compte-rendu de la journée du 10 juillet 2009

    Compte-rendu de la journée du 10 juillet 2009 Ce matin le Patriac’h a levé l’ancre à 6 heures pour quitter la baie de Calvi et naviguer vers le golfe de Lava, au nord d’Ajaccio. Une fois sorti de la baie, le vent soufflait fort et la mer était creusée, mais cela n’a pas empêché les matelots de continuer à dormir jusqu’à 9 heures du matin (pour les plus matinaux !) Le petit déjeuner s’est donc fait dans le cockpit du bateau afin de limiter le mal de mer et de permettre à tous d’être en pleine forme car une fois que la mer s’est un peu calmée, Nathalie et Christophe ont organisé des séances de gymnastique (acrobatique) et de danse (très acrobatique également !) Dans l’après midi les dauphins se sont à nouveau montrés, juste avant que le Patriac’h vienne jeter l’ancre dans le golfe de Lava. Le débarquement à terre s’est vite organisé afin d’aller piquer une tête dans les rouleaux à la plage… et pique-niquer avec le coucher de soleil…

    Le programme des jours qui viennent : samedi matin 10 juillet, le bateau des matelots quittera Ajaccio pour les îles Éoliennes ! Nous serons donc en navigation pendant environs 72 heures sans possibilité de faire des envois vidéos, photos et textes. Les matelots donneront donc de leurs nouvelles dès qu’ils auront atterri sur l’île de Lipari le mardi 14 juillet (sans feu d’artifice car nous serons en Italie !) Nous donnons donc rendez-vous à tous dès notre atterrissage pour de nouvelles aventures ! 

  • Mardi 07 au Mercredi 08 juillet 2009

    Mardi 7 juillet

    Mardi 7 juilletNous sommes allés à la plage, on s’est baigné. Après on a pique-niqué dans les bois et nous avons fait notre première réunion poste avant (c’est une réunion sans les adultes où on se dit tout pour bien se connaître et former un équipage très soudé).

    Un peu plus tard dans l’après-midi on a fait les magasins pour acheter des cartes postales pour la famille et les amis, puis un groupe est parti au bateau pendant que Seydy, Flore et Estelle sont allés faire les courses pour avitailler le bateau en fruits et légumes. On est rentré au port avec le cadi rempli de courses, on a bien rigolé !

    Mercredi 8 juillet

    Le matin on a décoré notre carnet de bord, puis on a écrit nos cartes postales.

    L’après-midi les garçons ont pêché pendant que les filles cuisinaient : du pain perdu et un gâteau au chocolat. Après ce goûter délicieux, les garçons ont fait une visite du bateau à la caméra et ont finis par interviewer Thiziri : « est-ce que ton expédition te plait ? Qu’est-ce que tu as vu comme cétacés… ? »

    Ensuite on a fait une réunion sur les missions scientifiques que nous allons faire pour le Centre de découverte du monde marin de Nice et pour la base scientifique de la Stareso en Corse : des prélèvements de planctons, des observations de cétacés…

    Voilà !

    A bientôt,

    Estelle et Seydy 

    Compte-rendu de la journée du 8 juillet Compte-rendu de la journée du 8 juillet

    Journée au mouillage ! La météo et le mistral nous jouent des tours et nous sommes donc restés au mouillage en baie de Calvi. En même temps nous n’avons pas perdu notre temps : tentative de pêche (la nature est préservée), création de la chanson des matelots, écriture et décoration des carnets de bord, formation vidéo, fabrication de gâteaux au chocolat et pain perdu… Puis réunion sur les missions scientifiques que nous allons faire pour le Centre de découverte du monde marin de Nice et pour la base scientifique de la Stareso en Corse : des prélèvements de planctons, des observations de cétacés… Et pour ce soir, Gino et ses marmitons nous cuisinent une spécialité sicilienne : des brolattes !

  • Samedi 4 au Lundi 6 juillet 2009

    Samedi 4 au Lundi 6 juillet 2009Le samedi 4, les matelots sont arrivés à bord du Patriac’h dans le port de Nice. Ils ont pu découvrir leur nouveau bateau et faire connaissance entre eux et avec les adultes… Le dimanche 5, le Patriac’h a quitté le port de Nice afin d’aller jeter l’ancre dans une petite crique pour bien se préparer à la traversée jusqu’en Corse. Durant la navigation, les matelots ont cuisiné leur premier repas à base d’oignons (c’est pour cela que Régis porte un masque de plongée : il n’aime pas pleurer ! ) Après avoir dévoré une grande cocotte de pâtes à la carbonara, ils ont pu organiser une partie de vaisselle collective… Enfin, l’ancre est jetée et tout le monde saute à l’eau pour une baignade bien méritée.

    Samedi 4 au Lundi 6 juillet 2009Le lundi 6, c’est le branle-bas de combat ! Tout l’équipage prépare le bateau pour la traversée sur la Corse : grand rangement (il faut que rien ne valse en mer) et préparation du gréement. Après avoir relevé l’ancre, tout le monde hisse les voiles et c’est partit pour dix sept heures de navigation… Qui commencent par un premier rendez-vous avec les dauphins : un ban d’une dizaine d’individus nous guide à l’étrave, comme pour nous montrer le chemin de l’aventure qui débute ! Et nos amis reviendront plusieurs fois dans la journée jouer devant le bateau, ce qui nous permet de remplir des fiches d’observation pour le Centre de découverte du monde marin de Nice. Et oui, nos jeunes matelots apprennent à devenir les collaborateurs des scientifiques qui oeuvrent à la protection de la planète. En fin de journée, le vent souffle fort et malgré le mal de mer qui se fait sentir chez certains, les matelots harnachés et attachés à la ligne de vie guettent la Corse et hurlent de rire chaque fois que l’étrave plonge dans les vague… Et leur offre une douche gratuite ! 

Ce site utilise un système de cookies afin d'améliorer votre expérience de navigation. En continuant votre visite, vous acceptez l'utilisation de ces derniers. En savoir plus sur les cookies. Je veux visiter le site. Accepter