Actualités
Ils vont ramer pour "l'école à ... Lors des "Nautiques du Pouliguen" en juin, leur drôle d'embarcation de 7 m avec des avirons était stationnée à côté de la tente des Matelots ...
Haïti, Jamaïque, Cuba - 3 mondes ... L'équipage de L'Espoir dans les Voiles continue sa route à travers les grande Caraïbes. Au programme de leurs rencontres, la découverte de ...
La Conférence des Matelots 2018, ... Ce fut un bel après-midi que cette Conférence des Matelots 2018 ! Les Matelots étaient presque tous présents, exceptés ceux et celles que ...
Conférence des Matelots 2018 Afin de revivre avec les Matelots de la Vie leurs aventures lors des expéditions maritimes de juillet et août 2018, le Président de ...
Quand des dons d'organes amènent à ... Comme le rapporte une publication sur la page Facebook de l'association Trans-Forme dont il est membre, Elias a participé à l'expédition ...
Départ au large - De Saint-Martin ... Nouvelles aventures de l'équipage d'Aventura qui prend le large vers les Grandes Caraïbes en mai 2018. Après 4 jours de navigation, L'Espoir ...
Matelots de la Vie au Forum des ... Comme en 2016 et 2017, notre Association Matelots de la Vie sera présente lors du FORUM DES ASSOCIATIONS qui se tiendra le samedi 8 septembre ...
Quand les Bénévoles de ... Mercredi 31 juillet 2018 : Une association, ce sont des hommes et des femmes parmi lesquels des administrateurs, et parmi ceux-ci un ...
À Pornichet, venez accueillir les ... Leur bateau, Fleur de Lampaul, s’amarrera le 21 août au ponton P du Port de plaisance. Pendant 3 semaines, ces jeunes, à travers reportages ...
Séjours de vacances sur la Côte de ... Après une décennie consacrée au sudoku et aux tournois au bénéfice d'associations, comme en plusieurs occasions, Matelots de la Vie, Bruno LE ...

Un bateau pour soigner les enfants et la planète

Le Quotidien du médecin, Mars 2009

Les Matelots de la vie veulent enrôler les hôpitaux

Pour la quatrième saison, huit jeunes adolescents, guéris ou en rémission, vont embarquer pour le challenge des Matelots de la vie, à bord d'un voilier qui croisera cet été en Méditerranée. À terre, plus d'un millier d'enfants hospitalisés seront associés à leur équipée belle. Et tes organisateurs appellent à la rescousse les services pédiatriques, dans toute la France, pour «ensemble, soigner la vie et la planète ».


UN BATEAU pour s'en sortir ensemble. « Cependant, le cœur de notre sujet, souligne son concepteur, le Dr Jean-Yves Chauve, le médecin bien connu des skippeurs, n'est pas sur l'eau, mais à terre. » Dans les hôpitaux. Exactement dans les services pédiatriques, où un millier de petits hospitalisés dans une vingtaine de centres hospitaliers, en France ou en Belgique, sont appelés à la rescousse des Matelots, eux-mêmes des ex-malades, en rémission ou guéris après des cancers, des greffes ou d'autres sérieuses épreuves. Ils se sont battus pour survivre, acquérant une sorte d'exemplarité pour leurs camarades hospitalisés.

Sécurité médicale maximale. À bord de la goélette « la Déferlante », affrétée par la société Seanergie et l'association le Patriarche, ils vont appareiller au mois de juillet, mais pas pour une croisière thérapeutique. « Leur histoire médicale, insiste le Dr Chauve, est certes en filigrane, mais ces jeunes, âgés de 12 à 16 ans s'en sont sortis et ils ne présentent pas de séquelles apparentes. Nous refusons de céder au misérabilisme. » Chacun des huit Matelots a été sélectionné par son établissement de soins justement pour son aptitude à reconquérir, hors structure, son autonomie, à réapprendre une vie en groupe, en larguant les amarres de sa propre histoire médicale. Bien sûr, la sécurité médicale à bord sera maximale : télémédecine avec moyens de transmission satellitaires à l'égal de ceux dont bénéficient les skippeurs du Vendée Globe, constante vigilance du personnel de « la Déferlante », choix d'une navigation à proximité des côtes, pour permettre un débarquement rapide, sur des eaux et en une saison réputées sûres, en Méditerranée. Après les premières éditions, à bord du « Fleur de Lampaul », un vieux gréement de la Fondation Nicolas Hulot, qui a caboté autour de la Corse, le programme 2009 va conduire les Matelots aux îles Eoliennes en croisant par la Corse et la Sardaigne. Du 3 au 30 juillet, l'aventure, proposée en lien avec les spécialistes du conservatoire du littoral et des parcs naturels, permettra aux enfants de découvrir les trésors du littoral, avec, à chaque escale, des énigmes à résoudre autour de la faune et de la flore en milieu insulaire et volcanique.

Compagnonnage. Et c'est alors que se noue le lien entre les enfants embarqués et ceux qui rament encore dans le confinement de leur chambre d'hôpital. Entre les adolescents du large et ceux qui sont cloués au lit, entre ceux que fouettent les embruns et ceux qui sont enfermés dans les univers aseptisés, l'aventure est partagée, via Internet. Philippe Maggi, un professeur d'histoire-géographie, a conçu une batterie de questions autour de l'univers maritime, de la biodiversité et de l'environnement « Des ordres de mission quotidiens, explique Marie-Noëlle Levaux, professeur des écoles, l'une des animatrices de 1 association, sont donnés aux Matelots par les enfants des hôpitaux partenaires à travers des jeux-énigmes qu'ils doivent résoudre. Sans les bonnes réponses données par les seconds, les premiers ne peuvent progresser. En retour des films sont tournés aux escales qui sont télétransmis aux services pédiatriques, sous la houlette d’un technicien embarqué. »
Au long de cette chasse au trésor, un compagnonnage se crée, qui change la vie dans les services hospitaliers partenaires. « Tous les jours, l'énigme est affichée et remise aux enfants, à leur famille et à l'équipe de chaque unité, explique un cadre de pédiatrie du CH de Saint-Nazaire ; ensemble, nous recherchons des indices sur Internet et dans des livres, ou en interrogeant des spécialistes, pour regrouper nos réponses et les envoyer aux Matelots enfin d'après-midi. Ce jeu a rythmé et enchanté notre été, l'an dernier, il nous a fait sortir de l'univers hospitalier. »
« Pendant toute l'expédition, les personnels et les patients ont régulièrement fait "le point", attendant les vidéos, les commentant, oubliant la maladie et leur cafard en découvrant un autre univers, en partageant l'espoir et l'énergie des Matelots », constate aussi le directeur de l'hôpital pédiatrique de Bullion (Yvelines). À chaque aventure, médecins, infirmiers, éducateurs témoignent du changement qu'ils vivent ainsi dans leur relation avec leurs patients. Comme dit Mathieu, 17 ans, « pour répondre aux énigmes, on est allé interroger le médecin. C’était la première fois qu’on parlait avec lui d’autre chose que de la maladie et de l’hôpital. »
Avis aux établissements qu'intéresserait cette échappée maritime. Les Matelots recrutent tous les services pédiatriques intéressés pour l'édition de juillet 2009. Au-delà, le Dr Chauve ne manque décidément pas d'ambition, qui rêve d'associer l'opération avec le prochain Vendée Globe, en partenariat avec des hôpitaux des DOM-TOM, en grandes vacances, pendant le tour du monde à la voile. Ses Matelots ont vocation à élargir les horizons et pas seulement hospitaliers. « La planète elle-même est malade, il faut la guérir, professe le médecin des skippeurs. Qui pourrait porter ce message avec plus de crédulité et d’enthousiasme que ces adolescents victorieux d’un combat pour la vie, la leur et la nôtre ? »

Christian DELAHAYE

Cliquez sur l'image ci-dessus pour lire l'article complet et le voir en grand Un bateau pour soigner les enfants et la planète

Source: Christian DELAHAYE, Le quotidien du Médecin, 20 mars 2009